La bourse ferme dans 6 h 30 min
  • CAC 40

    6 429,95
    -140,24 (-2,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 044,72
    -86,12 (-2,08 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,42 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1711
    -0,0021 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    1 756,50
    +5,10 (+0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    38 488,86
    -2 972,57 (-7,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 125,98
    -99,55 (-8,12 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    -1,19 (-1,65 %)
     
  • DAX

    15 163,49
    -326,68 (-2,11 %)
     
  • FTSE 100

    6 864,19
    -99,45 (-1,43 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,93 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,75 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 099,14
    -821,62 (-3,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3670
    -0,0067 (-0,49 %)
     

Apple fait d'énormes concessions pour la concurrence sur son App Store

·1 min de lecture

Apple fait un pas en faveur de la concurrence. Le géant américain va permettre aux éditeurs d'applications mobiles de proposer à leurs clients des moyens de paiement en-dehors de l'App Store. Un changement radical annoncé jeudi par Apple, qui subit une forte pression des autorités et de nombreuses entreprises sur son approche de la concurrence. La société californienne a spécifié dans un communiqué plusieurs modifications des règles de son magasin d'applis.

Elles doivent être approuvées par un tribunal pour mettre fin à des poursuites de petites entreprises qui développent des applications. "Cet accord précise que les développeurs peuvent faire part d'offres aux utilisateurs en-dehors de leurs applis iOS (le système d'exploitation d'Apple, ndlr)", indique le groupe. Concrètement, les applications pourront envoyer un email à leurs usagers pour les informer qu'ils peuvent acheter un abonnement, par exemple, via leur site web. Dans ce cas, l'éditeur ne paie pas de commission à Apple.

>> A lire aussi - Applications mobiles : la mainmise d'Apple et Google contestée aux Etats-Unis

Des services de streaming connus comme Spotify ou Netflix contournaient déjà la commission en n'offrant pas la possibilité de souscrire via l'appli. Mais ils ne pouvaient pas les orienter vers leur site internet - à charge pour le consommateur de se débrouiller, ce qu'il faisait plus volontiers pour des plateformes aussi populaires. Le nouvel accord prévoit aussi de donner plus de marge aux développeurs pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une console PlayStation 5 et un abonnement fibre, la surprenante offre commerciale lancée par SFR
Tesla, Stellantis (PSA-Fiat), Volkswagen... gare à la crise des semi-conducteurs : le conseil Bourse du jour
Foot : Kylian Mbappé pas hors de portée pour le Real Madrid ?
Le pétrole repart à la baisse après trois jours de hausse
Brexit : le Royaume-Uni fait face à une pénurie massive, la reprise économique menacée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles