La bourse ferme dans 6 h 39 min
  • CAC 40

    6 432,28
    -137,91 (-2,10 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 046,48
    -84,36 (-2,04 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,42 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1710
    -0,0022 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 755,70
    +4,30 (+0,25 %)
     
  • BTC-EUR

    38 468,46
    -2 999,09 (-7,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 124,38
    -101,15 (-8,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,71
    -1,26 (-1,75 %)
     
  • DAX

    15 171,14
    -319,03 (-2,06 %)
     
  • FTSE 100

    6 867,96
    -95,68 (-1,37 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,93 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,75 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 099,14
    -821,62 (-3,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3677
    -0,0060 (-0,44 %)
     

Apple corrige une faille informatique exploitée par le logiciel espion Pegasus

·1 min de lecture

En juillet dernier, on apprenait que des milliers de responsables politiques, hauts cadres et journalistes étaient espionnés grâce à un logiciel, nommé Pegasus. Apple a dû récemment réparer en urgence une faille informatique que Pegasus était capable d'exploiter pour infecter les iPhone malgré la vigilance des utilisateurs, démontrant qu'aucune société, aussi avancée technologiquement soit-elle, n'est à l'abri.

Le logiciel espion de la société israélienne NSO a réussi à pirater des appareils de la marque à la pomme sans avoir recours à des liens ou boutons piégés, la technique habituellement utilisée. La faille avait été repérée la semaine dernière par des chercheurs de Citizen Lab, qui avaient découvert que l'iPhone d'un militant saoudien avait été infecté via iMessage, la messagerie d'Apple. Selon cette organisation de cybersécurité de l'université de Toronto, Pegasus se sert de cette vulnérabilité "depuis au moins février 2021".

À lire aussi — Protonmail a fourni des informations à la police française menant à l'arrestation d'activistes pour le climat

"Cet exploit, que nous avons baptisé FORCEDENTRY, cible la bibliothèque de rendu des images d'Apple, et fonctionnait contre les appareils Apple iOS, MacOS et WatchOS", les systèmes d'exploitation des mobiles, ordinateurs et montres connectées de la marque à la pomme.

"Après avoir identifié cette faille (...), Apple a rapidement développé et déployé un patch dans iOS 14.8 pour protéger nos utilisateurs", a déclaré Ivan Krstić, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Arianespace franchit le cap des 1 000 satellites placés en orbite
iPhone 13 : prix, date de sortie, performance... Tout ce qu'il faut savoir sur le nouveau smartphone d'Apple
Steve Wozniak, le cofondateur d'Apple, lance Privateer, une mystérieuse entreprise spatiale
iPhone 13, iPad Mini, Apple Watch... Les principales annonces de la keynote Apple
On pourra revoir en 2037 l'explosion d'une étoile repérée en 2016

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles