Marchés français ouverture 2 h 41 min

Appel à renforcer les efforts de collaboration pour sauver des vies en atteignant les objectifs de couverture vaccinale contre la grippe saisonnière dans toute l'Union Européenne (Vaccines Europe)

PUBLIÉ LE 21 JANVIER 2020
EMBARGO JUSQU'À 10H00 (CET), 21 JANVIER 2020

Lors d'un événement qui s'est tenu aujourd'hui au Parlement européen, les décideurs publics ont noté l'absence de progrès réalisés par les membres de l'UE pour atteindre l'objectif de couverture vaccinale de 75% (chez les populations âgées et à risquei), initialement fixé par les Recommandations du Conseil de l'UE datant de 2009 sur la vaccination contre la grippe saisonnière.ii

Les intervenants de la Commission Européenne, du Parlement Européen, de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) se sont tous mis d'accord sur la nécessité de saisir l'opportunité présentée par l’anniversaire des dix ans de ces Recommandations, pour renouveler les efforts visant à augmenter les taux de couverture vaccinale et à relever les principaux défis de santé publique associés à la grippe saisonnière.

S'appuyant sur une nouvelle étude analysant les perceptions du public à l'égard de la grippe saisonnière et de la vaccination dans quatre pays de l'UE, et tirant parti des meilleures pratiques déployées au niveau nationaliii, les panélistes ont insisté sur la nécessité pour tous les acteurs investis dans la prévention de la grippe saisonnière, de collaborer pour adresser simultanément les défis liés aux questions de confiance (confidence), sous-estimation du danger (complacency) et commodité (convenience), en matière de vaccination antigrippale.

Pour aider à relever ces défis spécifiques à la vaccination antigrippale et à progresser vers l'objectif de couverture de 75 % établi il y a 10 ans, des solutions potentielles ont été identifiées et débattues, telles que :

  • L’échange volontaire entre les pays de l'UE des meilleures pratiques permettant d'augmenter les taux de vaccination contre la grippe saisonnière. Cela pourrait être réalisé dans le cadre du cycle d'initiative sur l’Etat de la Santé dans l’UE (EU State of Healthiv). Suite à la publication des Profils de santé par pays (2019), la Commission Européenne pourrait mettre en place des échanges volontaires entre les pays de l'UE, en particulier en ce qui concerne les politiques et programmes de vaccination contre la grippe saisonnièrev.
  • Des orientations de l'UE concernant la collecte de données sur les taux de couverture vaccinale contre la grippe saisonnière. Celles-ci devraient couvrir ce qui doit être collecté, quand et comment. Actuellement, ces données sont collectées selon des modalités et calendriers différents dans les divers États membres de l'UE, ce qui a pour but de donner une vue d’ensemble inégale et disparate. Une orientation de l’UE sur la collecte de données permettrait de vérifier que l'objectif de 75 % fixé par l'UE a bien été atteint pour tous les groupes de populations cibles ou à risque, et de proposer des mesures appropriées pour y parvenir.
  • Des mesures permettant à tous les professionnels de santé qualifiés de vacciner dans des lieux faciles d’accès. Par exemple, en permettant l'administration de vaccins dans des endroits tels que les lieux de travail, les pharmacies d’officine et les écoles. Les données montrent que dans les pays où les pharmaciens peuvent administrer des vaccins, le nombre de personnes vaccinées augmentevi. L'UE a un rôle à jouer dans le partage de ces meilleures pratiques et la communication d'orientations. Les États membres de l'UE auront à charge d’introduire des législations et des politiques publiques appropriées pour mettre en œuvre ces pratiques.
  • La poursuite du travail par les États membres de l'UE, ainsi que l'UE et l’OMS, doit viser à améliorer les connaissances et la confiance du public dans les vaccins, tant chez les citoyens que chez les professionnels de santé. Dans certains pays, jusqu'à 36,4 % des médecins traitants ne considèrent pas la vaccination contre la grippe saisonnière comme importante, et ailleurs en Europe, ce pourcentage atteint même 40,4 % chez le grand public. Des pays comme l'Espagne et le Portugal présentent les meilleurs exemples de bonnes pratiques, avec des taux de confiance du public à près de 80%vii.
  • Tous les acteurs de la lutte contre la grippe devraient unir leurs forces. Pour se faire, ils pourraient par exemple mettre en place une coalition multipartiteviii et lancer la Journée Européenne d’action contre la grippe, qui contribuerait à renforcer la confiance du public dans la vaccination antigrippale.

Dolors Montserrat (PPE, ES), co-hôte de l'événement, eurodéputée et ancienne Ministre espagnole de la Santé, a déclaré que « pour progresser vers une couverture vaccinale plus élevée, en particulier chez les personnes atteintes de maladies chroniques, nous devons :

  1. Sensibiliser les professionnels de santé et les décideurs publics à cet enjeu majeur, afin d'accroître la confiance du public dans les institutions et les professionnels en charge de la vaccination;
  2. Responsabiliser les patients en leur apportant des informations correctes et en les encourageant à prendre part aux décisions de soins les concernant pour des thérapies adéquates les plus coût- efficaces;
  3. Lutter contre les informations mensongères « fakenews » et les campagnes de désinformation en encourageant des sources d'information fiables sur la vaccination et l'exposition à des messages positifs venant des médias ».

« L'UE a récemment accordé beaucoup d'attention politique à la vaccination, notamment grâce aux Recommandations du Conseil datant de 2018, relatives à la coopération renforcée contre les maladies à prévention vaccinale, à l'Action conjointe européenne sur la vaccination et au Sommet mondial de la vaccination de 2019. Mais la diminution des taux de couverture vaccinale contre la grippe saisonnière montre qu'il reste encore beaucoup à faire, tant au niveau Européen que national », a déclaré Magdalena R. de Azero, directrice exécutive de Vaccines Europe, organisateur de l'événement. Mme de Azero a conclu : « Cet événement souligne la nécessité pour les institutions, les gouvernements, les professionnels de santé et l'industrie de travailler ensemble pour relever ce défi ».

Notes

La grippe saisonnière pose un défi important, et souvent sous-estimé, pour les systèmes de santé des Etats membres de l’UE. En comparaison à d'autres maladies infectieuses, la grippe saisonnière a le plus grand impact en termes de mortalité et d'incidence et serait la cause de jusqu'à 70.000 décès chaque année au sein de l'UE, en grande partie chez les groupes de personnes les plus âgéesixx. Son impact est particulièrement aigu chez les personnes âgées et les autres groupes à risque.

Les dernières données de l'UE pour l’année 2017 (publiées en 2019), montrent qu’aucun État membre de l'UE n’a atteint l'objectif de 75 %. En outre, de nombreux pays ont même vu leurs taux de couverture vaccinale baisser, certains descendant en dessous de la barre symbolique des 10% (Lettonie 6,9%, Estonie 4,8%). Premier de la classe, le Royaume-Uni, a réussi à maintenir ses taux de couverture autour des 70% dans les dernières années (72,6% en 2017)xi.

À propos de Vaccines Europe

Crée en 1991, Vaccines Europe est un groupe spécialisé de la Fédération des industries et associations pharmaceutiques (EFPIA) qui représente les grandes entreprises faisant de la recherche, du développement et de l’innovation sur le vaccin ainsi que les petites et moyennes entreprises opérant en Europe et qui représentent une grande part des vaccins humains utilisés dans le monde.

i Telles que définies par l’ECDC. https://www.ecdc.europa.eu/en/seasonal-influenza/prevention-and-control/vaccines/risk-groups
ii https://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2009:348:0071:0072:EN:PDF
iii L’étude complète sera très prochainement publiée. Présentée par le professeur Frédéric Bouder de l'Université de Stavanger.
iv https://ec.europa.eu/health/state/summary_en
v https://ec.europa.eu/health/sites/health/files/vaccination/docs/2018_vaccine_services_en.pdf.
vi https://www.vaccinestoday.eu/stories/does-pharmacy-vaccination-increase-overall-uptake/
vii https://ec.europa.eu/health/sites/health/files/vaccination/docs/2018_vaccine_confidence_en.pdf
viii Par exemple : https://www.immunize.org/
ix https://www.eurosurveillance.org/content/10.2807/1560-7917.ES.2018.23.16.17-00454
x https://www.ecdc.europa.eu/en/seasonal-influenza/facts/factsheet
xi https://ec.europa.eu/eurostat/web/products-eurostat-news/product/-/asset_publisher/VWJkHuaYvLIN/content/DDN-20191209-2

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20200120005576/fr/

Contacts

Mme Magdalena R. De Azero
Directrice exécutive de Vaccines Europe
Tél. : +3226263474
E-mail : magdalena.deazero@vaccineseurope.eu