La bourse ferme dans 3 h 3 min

APL, RSA… quel impact d’une forte hausse des prestations sociales pour les plus modestes ?

Une hausse de 5% de votre RSA ? C’est un rêve qu’a choisi de faire l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) en ce mois de janvier dans une publication réalisée pour la troisième année. Objectif : “Comprendre les effets du système socio-fiscal sur les indicateurs d'inégalité et de pauvreté”, précise l’institut. Pour cela, l’Insee s’est penché sur le revenu de solidarité active (RSA), les APL, les allocations familiales et l’impôt sur le revenu (IR). Quatre éléments structurant du système fiscal et social français. Pourquoi 5% ? "La variation de +5% est fictive mais vraisemblable, c'est-à-dire qu'elle pourrait très bien se produire”, appuie l’Insee. Une augmentation toutefois très éloignée de la réalité, puisque les APL ou les allocations familiales ne seront revalorisées par l’État que de 0,3% en 2020.

Pour chaque élément, l’Insee s’est posé la même question type. Pour le RSA cela donne : quel aurait été l'impact pour les ménages si le montant forfaitaire du RSA avait augmenté de 5% au 1er janvier 2018 ? D’abord, la mesure n’aurait pas été indolore pour les finances publiques. Augmenter ce minimum social (559,74 euros par mois en 2020) de 5% - 27 euros de plus par mois - aurait coûté 850 millions d’euros sur un an. Mais l’investissement aurait fait grimper le niveau de vie moyen de 1,3% pour les personnes déjà allocataires de la prestation. Dans la simulation de l’Insee, ce sont les 10% des allocataires les plus modestes qui profiteraient le plus de la mesure. Ces derniers auraient vu en moyenne leur niveau de vie grimper de 2,8%. Cette hausse de 5% aurait également permis à, au moins, 131.000 ménages de devenir éligibles à ce minimum social. En effet, pour le RSA, le montant forfaitaire - qui correspond à l’allocation versée pour une personne seule sans revenu - sert aussi de seuil pour déterminer l’éligibilité des bénéficiaires (si ce montant grimpe, le nombre de bénéficiaires augmente).

Quel aurait été l'impact si la base de calcul des

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Boeing reporte son projet d’avion intermédiaire, concurrent de l’A321
Du saucisson André Loussouarn rappelé en raison d'une possible présence de "corps étrangers métalliques"
Free pourra bien installer son antenne de 37 mètres, près d’Orléans
Un couple de Californiens reconnaît une escroquerie à un milliard de dollars
Société Générale lance son offre Kapsul, à deux euros par mois