La bourse ferme dans 4 h 41 min
  • CAC 40

    5 766,73
    -16,68 (-0,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 344,09
    -4,51 (-0,13 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9651
    -0,0037 (-0,39 %)
     
  • Gold future

    1 647,00
    -8,60 (-0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    19 822,31
    -92,01 (-0,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    437,96
    -6,57 (-1,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,27
    -0,47 (-0,60 %)
     
  • DAX

    12 255,70
    -28,49 (-0,23 %)
     
  • FTSE 100

    6 961,49
    -57,11 (-0,81 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • GBP/USD

    1,0741
    -0,0116 (-1,07 %)
     

Les APL ne suivent plus l'augmentation des loyers

Pixabay

Baisse de 5 euros, absence de revalorisation... Depuis plusieurs années, le montant des aides personnalisées au logement (APL) plafonne alors que les loyers, eux, continuent d'augmenter. Une étude de l'Union sociale pour l'habitat, publiée à l'occasion du Congrès HLM et relayée par Les Échos, jeudi 22 septembre, pointe la capacité des APL à "solvabiliser les ménages aux revenus modestes".

Ces aides au logement sont censées couvrir une partie du loyer des bénéficiaires dans la limite d'un loyer-plafond fixé en fonction de la zone géographique et de la composition du foyer. Pour une personne seule, il peut varier entre 243 et 298 euros par mois. Sauf que l'évolution des APL n'a pas suivi celle des loyers. "Elles sont chargées de faire le pont entre l'évolution des loyers et celle des revenus. Ces dernières années, les loyers ont augmenté fortement dans le parc privé. Dans le parc social, les loyers sont encadrés, mais les revenus des locataires HLM ont baissé du fait de leur paupérisation", souligne Dominique Hoorens, directeur des études économiques et financières de l'USH.

Les APL de leur côté n'ont pas suivi la même courbe. Au 1er octobre 2017, tous les bénéficiaires avaient vu baisser l'aide au logement de 5 euros. En 2018, elle n'avait pas été revalorisée... Finalement, "les loyers-plafonds ont augmenté moins vite que les loyers ces dernières années. Et, de plus en plus de locataires se retrouvent avec une partie de leur loyer - celle au-dessus du loyer-plafond - qui n'est plus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bientôt un “carbone-score” pour noter les matériaux des logements neufs
Des factures multipliées par huit : ces copropriétés ne bénéficient pas du bouclier tarifaire
Crédit immobilier : bonne nouvelle pour les candidats à l'achat à partir du 1er octobre
Immobilier : cette entreprise met des logements à louer... aux enchères
Leur immeuble est envahi par les cafards, les locataires dénoncent un "enfer"