La bourse ferme dans 6 h 19 min
  • CAC 40

    6 125,31
    +78,00 (+1,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 573,23
    +34,35 (+0,97 %)
     
  • Dow Jones

    31 438,26
    -62,42 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0595
    +0,0009 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    1 828,70
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    19 970,37
    -407,65 (-2,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    461,71
    -0,09 (-0,02 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,14
    +1,57 (+1,43 %)
     
  • DAX

    13 303,24
    +117,17 (+0,89 %)
     
  • FTSE 100

    7 321,95
    +63,63 (+0,88 %)
     
  • Nasdaq

    11 524,55
    -83,07 (-0,72 %)
     
  • S&P 500

    3 900,11
    -11,63 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,45 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,2274
    +0,0004 (+0,03 %)
     

Aperam pourrait se marier à Acerinox pour créer un géant de l'acier inoxydable

Mariage d'envergure en vue dans la sidérurgie ? Le producteur d'acier Aperam envisage de créer l'un des leaders mondiaux de l'acier inoxydable en s'unissant à son concurrent espagnol Acerinox. Des discussions préliminaires en vue de leur fusion ont été annoncées. "Aperam confirme que des discussions très préliminaires ont été engagées récemment avec Acerinox concernant une éventuelle transaction qui pourrait aboutir à un regroupement d'entreprises", a indiqué dans un communiqué Aperam. "Ces discussions n'en sont qu'à un stade préliminaire et aucun accord n'a été conclu quant au périmètre, la structure ou les conditions d'une éventuelle transaction", a ajouté le groupe coté à Amsterdam, Luxembourg, Paris et Bruxelles.

Dans un communiqué distinct envoyé au gendarme boursier espagnol, Acerinox a confirmé des "discussions" dans une phase "initiale". "Il n'y a aucune certitude sur le fait que les parties parviendront à un accord ou, le cas échéant, sur les conditions" de cet accord, a-t-il insisté. Selon les analystes de Jefferies, cette opération pourrait donner naissance à l'un des leaders de l'acier sur le marché européen, mais aussi aux États-Unis, en Amérique du Sud et en Afrique du Sud, avec une capacité de production de 2,3 millions de tonnes par an.

Mais au vu du poids combiné des deux groupes, il est probable que "la Commission européenne" s'oppose à cette opération "pour des raisons de concurrence", ont-ils souligné dans une note, en insistant sur les "obstacles" auxquels (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Uber : coup d'arrêt pour l'application, interdite à Genève
Inflation : les rayons et les enseignes qui proposent le plus de promotions
"As de cœur" : la FDJ lance un nouveau jeu à gratter avec un gros jackpot
Variole du singe : voici qui doit se faire vacciner
Les actionnaires de Carrefour vent debout face à la rémunération du PDG

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles