La bourse ferme dans 2 h 17 min
  • CAC 40

    6 359,43
    +71,10 (+1,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 992,22
    +39,77 (+1,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,2136
    +0,0051 (+0,42 %)
     
  • Gold future

    1 836,30
    +12,30 (+0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    41 445,66
    -249,23 (-0,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 394,38
    +6,47 (+0,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,45
    +0,63 (+0,99 %)
     
  • DAX

    15 326,89
    +127,21 (+0,84 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,37
    +54,04 (+0,78 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4080
    +0,0028 (+0,20 %)
     

Aperam Gueugnon bientôt fermé, après les suppressions d’emplois ? Les syndicats tirent la sonnette d’alarme !

·1 min de lecture

Bientôt le clap de fin pour Aperam Gueugnon ? Alors que plusieurs centaines de personnes se sont réunies à Gueugnon (Saône-et-Loire, Bourgogne-Franche-Comté) contre la suppression de 110 emplois chez l'aciériste, les syndicats craignent que cette décision augure la fermeture du site. Parfois revêtus de leur tenue de métallos et coiffés de leur casque blanc, quelque 700 manifestants, selon les organisateurs (300 selon les gendarmes) ont défilé dans les rues de Gueugnon jusqu'à la mairie où une rencontre était organisée.

"Cette mobilisation est une réussite totale. On se sent soutenu", a déclaré à l'AFP Fabien Segaud, secrétaire CGT du Comité social et économique central. Spécialisé dans l'inox, Aperam est détenu par la famille Mittal, qui contrôle par ailleurs le géant de l'acier ArcelorMittal. Son usine de Gueugnon s'apprête à délocaliser en 2022 un tiers de sa production (environ 80.000 tonnes) vers le site belge de Genk, ce qui entraînera la suppression de 110 emplois sur un total de 742 salariés, affirment les syndicats.

>> A lire aussi - Des salariés d'une fonderie auto qui travaille à 80% pour Renault l'occupent pour éviter une "mise à mort"

La direction a promis en contrepartie l'arrivée de tonnes de substitution, en particulier du site de Pont de Roide (Doubs) où 70 autres emplois doivent être supprimés (sur 214 salariés). Pour accompagner la restructuration, Aperam a validé des investissements de 33 millions d'euros: 30 à Gueugnon, et 3 à Pont de Roide. Mais la direction (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

LVMH, Kering (Gucci), Hermès… nos géants du luxe rendus plus forts par la crise ?
Brussels Airlines va offrir des bons cadeaux aux héros de la pandémie
McDonald's, LVMH... la facture des intox grandit pour les grands groupes
Samsung “trop gros pour être une propriété dynastique", l’héritier dans le collimateur de la justice
Airbus : Vega va mettre en orbite le premier satellite d'une constellation d'observation de la Terre