Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 085,72
    +21,35 (+0,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 326,36
    -33,97 (-2,50 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Antisémitisme : une enquête ouverte à Paris après des chants choquants filmés dans le métro

Alors que les actes antisémites se multiplient en France depuis l’attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre, une nouvelle vidéo provoque l’indignation.

LIONEL BONAVENTURE / AFP

Alors que la France s’est émue de l’apparition de tags aux relents antisémites sur des façades d’immeubles de la capitale et de sa banlieue mardi 31 octobre, la découverte ce mercredi 1er novembre sur les réseaux sociaux d’une vidéo filmée dans le métro parisien provoque une nouvelle fois l’indignation face à la résurgence des actes antisémites dans l’Hexagone.

À Paris, « l’horreur » des habitants face aux tags antisémites sur les immeubles

S’il est impossible de confirmer avec certitude la date à laquelle elle a été enregistrée la scène, un message écrit sur la vidéo, diffusée sur Twitter mardi soir, semble indiquer qu’elle a été filmée dans une rame de la ligne 3.

Enregistrée par une jeune femme, la vidéo montre un groupe de jeunes reprenant des slogans antisémites d’abord lancés par une seule personne. Parmi les propos enregistrés, on peut entendre des insultes contre la population juive (« Nique les juifs ») et le slogan « Vive la Palestine ». La suite du chant cite également de manière explicite le IIIe Reich avec la phrase suivante : « on est des nazis et on est fiers ».

PUBLICITÉ

La scène est partagée entre plans du groupe filmés par ce qui semble être l’autrice de la vidéo et des plans en selfie de cette dernière, visiblement partagée entre rire et gêne à l’écoute de ces paroles.

« Choquant, inadmissible »

La vidéo a très rapidement fait l’objet d’un signalement de la part de la préfecture de police de Paris auprès du parquet de Paris, qui juge les chants et propos tenus à l’intérieur de celle-ci « choquants, inadmissibles, indignes ».

« Nous ne laisserons rien passer. Tous les moyens d’investigations sont mis en œuvre pour retrouver rapidement les auteurs », précise la préfecture de police de la capitale dans son tweet, alors que le délégué Renaissance Rémi Kasprzyk a été parmi l’un des premiers a signalé la vidéo auprès des autorités.

Contacté par Le Figaro et Le Parisien, le parquet de Paris a d’ailleurs confirmé le signalement pour « des chants et des cris antisémites et haineux proférés dans les transports en commun » et indique qu’une enquête a été « aussitôt ouverte pour identifier et poursuivre les auteurs de propos réprimés par la loi, et susceptibles de revêtir différentes qualifications selon leur teneur ».

Parmi les chefs d’accusations retenus contre cette vidéo : « apologie du terrorisme », « injure publique à raison de l’appartenance ou de la non-appartenance, réelle ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée » et « provocation publique à la haine, la violence ou la discrimination raciale ».

Sur X (ex-Twiter), la Présidente de la région Ile de France Valérie Pécresse s’est dite « scandalisée par les chants antisémites entendus dans le métro ligne 3 dont les auteurs doivent être rapidement sanctionnés », et a déclaré mettre à disposition des enquêteurs « toutes les bandes de vidéoprotection. »

Des centaines d’actes antisémites recensés

Informée de l’existence de cette vidéo dans une rame de son métro, la RATP a également réagi de manière ferme sur ses réseaux sociaux ce mercredi en condamnant « avec la plus grande fermeté les propos abjects ». Elle affirme avoir elle aussi signalé au parquet de Paris la vidéo « pour déterminer les suites qui peuvent être données ».

Depuis le 7 octobre, début de la guerre entre Israël et le Hamas, « 857 actes antisémites » ont été recensés en France et « 425 » personnes ont déjà été interpellées, comme le précisait la veille le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin après la découverte d’étoiles de David à Paris et en banlieue. Par ailleurs, près de 6 000 signalements ont été effectués sur la plateforme Pharos.

À voir également sur Le HuffPost :

Guerre Israël - Hamas : Macron s’élève contre « le débat » sur la valeur des « vies juives » et « palestiniennes »

Guerre Israël - Hamas : Mahiedine Mekhissi compare Netanyahu à Hitler, et provoque l’indignation

VIDÉO - Etoiles de David taguées: le parquet ouvre une enquête, Borne condamne