La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    47 987,41
    -4 361,20 (-8,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Anticorps monoclonaux : à qui s’adresse ce nouveau traitement contre la Covid-19 ?

·2 min de lecture

Enfin on avance sur la piste des traitements ! Alors que la France n’a vacciné que 4 % de sa population - avec au moins une dose - l’Etat va miser sur un nouveau traitement pour soigner les personnes atteintes de la Covid-19. Une missive interne de la Direction générale de la Santé (DGS) adressée, mercredi 24 février, aux soignants indique en effet que les anticorps monoclonaux seront bientôt disponibles en France. C’est le même type de traitement que Donald Trump a suivi à l’hôpital après avoir été infecté par le Sars-CoV-2 à l’automne 2020. Et si l’État est prêt à dépenser plusieurs millions d’euros pour se procurer ces anticorps monoclonaux - le gouvernement allemand a commandé 200.000 doses pour 400 millions d’euros fin janvier - c’est qu’il permettrait de prévenir le risque de développer une forme grave de la Covid-19.

Jusqu’ici, les seuls médicaments jugés efficaces contre la Covid-19 sont des anti-inflammatoires tels que la dexaméthasone ou le tocilizumab, qui doivent être prescrits à un stade avancé de la maladie pour limiter le risque de décès chez les cas sévères. La possibilité d’éviter les formes graves et donc les passages en réanimation grâce à un traitement serait donc une première notable en France alors qu’on soigne jusqu’ici les patients en traitant chaque symptôme. Quels sont les profils ciblés par les autorités sanitaires pour ce traitement ? En quoi cela consiste et comment ça se déroule ? On fait le point.

La spécificité des anticorps monoclonaux par rapport aux autres médicaments identifiés pour soigner les personnes atteintes de la Covid-19, c’est qu’ils peuvent et même doivent être prescrits à un stade précoce de la maladie. La première condition à remplir est donc d’avoir été testé positif au Sars-CoV-2 et d’avoir des symptômes depuis 5 jours ou moins. Attention, suivent ensuite des critères d’âge et de comorbidités qui peuvent pour rendre plus fragile face au virus. Trois types de profils sont alors ciblés :

>> À lire aussi - Confinements locaux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

En Corée du Sud, deux milliardaires s'engagent à donner plus de la moitié de leur fortune
Espagne : une très lourde amende pour les habitants de Galice qui refusent le vaccin contre le Covid-19
Êtes-vous concernés par la fuite géante de données médicales ?
Paris : la mairie veut un confinement de trois semaines dans la capitale
Fonds souverain : le pactole empoché par la Norvège durant la crise du Covid-19