Marchés français ouverture 4 h 27 min
  • Dow Jones

    34 764,82
    +506,50 (+1,48 %)
     
  • Nasdaq

    15 052,24
    +155,40 (+1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    30 203,73
    +564,33 (+1,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1743
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 483,98
    -27,00 (-0,11 %)
     
  • BTC-EUR

    37 856,12
    +363,71 (+0,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 111,85
    +2,93 (+0,26 %)
     
  • S&P 500

    4 448,98
    +53,34 (+1,21 %)
     

"Tous Anti Covid Vérif": une mise à jour nécessaire pour les professionnels

·3 min de lecture
Photo d'illutration prise dans un restaurant de Corse qui vérifie déjà le pass sanitaire à titre expérimental, le 23 juillet (Photo by Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP) (Photo: PASCAL POCHARD-CASABIANCA via AFP)
Photo d'illutration prise dans un restaurant de Corse qui vérifie déjà le pass sanitaire à titre expérimental, le 23 juillet (Photo by Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP) (Photo: PASCAL POCHARD-CASABIANCA via AFP)

PASS SANITAIRE - C’est le “Tous Anti Covid” des professionnels. L’application “Tous Anti Covid Vérif” qui permet de contrôler le pass sanitaire dans les établissements et lieux publics, va être particulièrement sollicitée à partir de début août une fois le projet de loi sanitaire en vigueur. Jusqu’à présent, seuls les établissements culturels et de loisirs sont concernés, mais les transports longue distance suivront aux alentours du 7 août, ainsi que les restaurants, bars et terrasses.

Sur le papier, les contrôles sont simples: le client présente son QR Code justifiant d’un schéma vaccinal complet ou d’un test Covid, sur papier ou via l’application TousAntiCovid sur smartphone. Les responsables de l’établissement n’ont ensuite plus qu’à le “scanner” avec “Tous Anti Covid Vérif”: l’application de contrôle affiche le nom et la date de naissance de la personne et précise si le pass sanitaire est valide ou non.

Le passage de 14 à 7 jours en cause

Les professionnels doivent impérativement passer par l’application, faute de quoi l’établissement sera tenu responsable en cas de faux pass sanitaire, précise une circulaire du ministère de l’Intérieur envoyée aux préfets le 23 juillet. Mais encore faut-il que l’application de contrôle soit à jour avec les dernières consignes.

Initialement de 14 jours, le délai pour avoir un pass valide est en effet passé à 7 jours après la deuxième injection depuis le 13 juillet. Mais comme l’illustre l’incident en Moselle, et plusieurs témoignages publiés sur les réseaux sociaux après cette date, “Tous Anti Covid Vérif” n’a pas vraiment pris en compte cette nouvelle consigne.

En Moselle dimanche 25 juillet, un directeur de parc d’attraction a été agressé par un client qui affirmait avoir un schéma vaccinal complet: deux doses, la dernière injection remontant à plus de 7 jours. Mais sur TAC Vérif, son pass n’a pas été validé.

Contacté par Le HuffPost, les responsables de l’outil assurent “qu’une simple mise à jour de l’application TAC Vérif devrait suffire” pour ajuster le délai post-seconde dose.

Toutefois, rappelle l’application, le délai de 7 jours n’est valable qu’en France. En cas de voyage à l’étranger, y compris dans certains pays de l’UE, il faudra attendre 14 jours après la dernière injection pour que le pass sanitaire soit considéré comme valide.

Les propriétaires d’établissements recevant du public ont à plusieurs reprises exprimé leurs craintes sur le contrôle des pass. Ils s’inquiétaient notamment de devoir jouer le rôle de “gendarmes” auprès de leurs clients. Ils n’auront finalement pas à contrôler l’identité de ces derniers, a précisé le Premier ministre.

À voir également sur Le HuffPost: Contre le pass sanitaire, les Italiens manifestent à Rome

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles