La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,26 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -23,70 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    30 018,91
    -78,87 (-0,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -1,53 (-2,86 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,14 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0108 (-0,79 %)
     

Ant Group sommé de se recentrer sur le paiement en ligne par les autorités chinoises

·2 min de lecture

Les temps sont compliqués pour Ant Group, dont l'introduction en Bourse a déjà été suspendue. Les régulateurs chinois ont ordonné au géant du numérique de modifier drastiquement son modèle économique pour se recentrer sur son activité d'origine de paiement en ligne, signe de la pression accrue de Pékin sur l'empire du multi-milliardaire Jack Ma, fondateur d'Alibaba et symbole de la réussite technologique du pays.

La banque centrale chinoise a convoqué pendant le week-end les dirigeants d'Ant Group, numéro un mondial du paiement en ligne, et exigé que la société "rectifie rigoureusement" ses activités dans le secteur des prêts, de la gestion de patrimoine et des assurances, selon un communiqué publié dimanche. Selon l'agence de presse Chine nouvelle, Ant Group, filiale du géant du commerce en ligne Alibaba, se voit désormais "interdire strictement toute concurrence déloyale" et est appelé à réformer ses activités financières "illégales".

Parmi les problèmes invoqués, figurent des défauts présumés dans la gouvernance du groupe, des faiblesses juridiques et un manque de respect des règles, Ant Group étant accusé de "tirer parti de sa position dominante sur le marché pour exclure des concurrents".

La société a contribué à révolutionner le commerce et les services de paiement en Chine avec sa plateforme Alipay, les consommateurs utilisant désormais massivement leur smartphone pour régler leurs achats. Mais l'entreprise, à l'influence toujours plus grande, a aussi suscité l'inquiétude des régulateurs financiers en faisant incursion dans le secteur des prêts personnels et à la consommation, de la gestion de patrimoine et des assurances.

La demande des régulateurs financiers intervient moins de deux mois après la suspension in extremis de l'entrée en Bourse record d'Ant Group par le pouvoir chinois, qui avait donné un coup d'arrêt aux ambitions du charismatique Jack Ma dans la finance en ligne.

À lire aussi — La fortune de Jack Ma chute de 3 Mds $ suite au report de l'introduction (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici comment observer les étoiles filantes des Quadrantides ce dimanche 3 janvier
La Chine autorise son premier vaccin produit par Sinopharm, efficace à 79%
Volkswagen dévoile un robot qui se déplace pour recharger les voitures électriques, voici comment il fonctionne
Le bitcoin atteint un nouveau record mais pourrait subir une correction
TikTok a supprimé un compte qui faisait la promotion de soirées clandestines malgré le Covid-19