Marchés français ouverture 7 h 1 min
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    26 677,80
    -70,34 (-0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0689
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    20 171,27
    +59,17 (+0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    27 664,24
    -283,49 (-1,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    659,93
    -11,08 (-1,65 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     

Anonymous pirate des entreprises russes du secteur de l'énergie

Dès le mois de février, Anonymous avait annoncé la couleur : le groupe de hackers déclarait être officiellement "en cyberguerre contre la Russie", après l'invasion de l'Ukraine par le gouvernement de Vladimir Poutine. Sur Twitter, Anonymous avait affiché un soutien clair et avait réussi à pirater la chaîne pro-russe RT. Mais selon Fortune, le groupe vient d'aller encore plus loin ces dernières heures. Le 25 avril, le groupe hacktiviste a posté un nouveau message sur Twitter en se vantant d'avoir hacké plus d'un million d'e-mails de la société ALET, un courtier en douane russe pour des compagnies de carburants et d'énergie.

La société s'occupe des déclarations d'export et de douane pour les secteurs du charbon, du pétrole brut, du gaz liquéfié ou encore d'autres produits pétroliers. Un acte de piratage important car la société est spécialisée dans ce domaine et travaille depuis 2011 avec 400 entreprises. Elle a déjà déposé près de 120.000 déclarations de douane et travaille avec des leaders du secteur, comme Gazprom, Gazprom Neft et Bashneft. Non seulement Anonymous divulgue des informations, mais elle infiltre également les systèmes de sociétés, afin de permettre de montrer aux citoyens russes ce qui se passe en dehors du pays.

En plus du piratage de RT en février, Anonymous était parvenu à mettre la main et diffuser des images d'Ukraine sur Wink and IVI (un équivalent de Netflix), Russia 24, Channel One ou encore Moscow 24. Selon Fortune, la semaine passée, le collectif avait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Boeing : la date de livraison du 777x à nouveau repoussée
Elon Musk n'a pas le droit de critiquer Twitter dans ses tweets, d'après l'accord sur le rachat
Aéronautique, maroquinerie... les champions du Made in France forment eux-mêmes les pros de demain
Les bonnes affaires de Centrakor séduisent face aux problèmes de pouvoir d'achat
Twitter : des personnalités ont perdu des milliers d'abonnés suite au rachat par Elon Musk

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles