La bourse est fermée

Une annulation des Jeux olympiques de Tokyo coûterait cher au Japon

Alors que l'économie japonaise est déjà durement éprouvée par le ralentissement économique, accentué par les craintes liées au coronavirus, une annulation des JO d'été de Tokyo - certes pas encore officiellement envisagée - risquerait de coûter cher à l'archipel... Ce scénario du pire pour les organisateurs passionne déjà les économistes, qui tentent de prédire son impact sur l'économie japonaise. Faute de données fiables suffisantes, les avis divergent grandement mais ils s'accordent sur un point : JO ou pas JO, c'est surtout l'impact prolongé de l'épidémie mondiale de coronavirus qui risque de faire dérailler l'économie japonaise cette année.

Fin 2019, les organisateurs avaient estimé que le coût total de l'organisation des Jeux de Tokyo (24 juillet-9 août) devait s'élever à environ 1.350 milliards de yens (11,5 milliards d'euros) pour la partie japonaise. Cette enveloppe est répartie entre la ville de Tokyo (597 milliards de yen), le comité d'organisation japonais des JO (603 milliards de yens) et l'Etat central (150 milliards de yens). Cependant en réalité l'implication financière de l'Etat serait dix fois plus importante --1.060 milliards de yens-- selon la Commission de vérification des comptes du Japon, qui préfère tenir compte des dépenses engagées depuis l'attribution des Jeux à Tokyo en 2013.

>> A lire aussi - Coronavirus : quel impact pour les entreprises françaises ?

Les entreprises privées japonaises ont aussi largement sponsorisé l'événement, à hauteur de 348 milliards de yens (près de 3 milliards d'euros), un record. Par ailleurs ce montant n'inclut pas les partenariats mondiaux signés entre des multinationales et le Comité international olympique (CIO) et s'étalant sur plusieurs olympiades. Parmi ces géants figurent notamment les japonais Toyota, Bridgestone et Panasonic.

>> Lire aussi - Bourse : "le coronavirus est un choc comparable au 11 septembre et à la crise de 2008"

Quels secteurs seraient touchés ?

Pour Capital Economics, l'impact d'une annulation des

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Opportuniste, Revolut propose d’investir dans l’or en un clic
Yuka condamnée pour avoir dénigré les boîtes de conserve
Michel-Edouard Leclerc promet un site pour contrer Amazon
Dans les Vosges, ils avaient récolté 1,2 million d’euros avec des numéros surtaxés
À Toulouse, ils récupéraient des médicaments à 5.000 euros avec de fausses ordonnances