Publicité
La bourse ferme dans 4 h 56 min
  • CAC 40

    7 948,66
    +37,06 (+0,47 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 866,41
    +11,05 (+0,23 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,11
    +456,87 (+1,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0830
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 033,10
    +2,40 (+0,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 248,59
    -428,03 (-0,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,66
    -0,95 (-1,21 %)
     
  • DAX

    17 376,75
    +6,30 (+0,04 %)
     
  • FTSE 100

    7 686,50
    +2,01 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    16 041,62
    +460,72 (+2,96 %)
     
  • S&P 500

    5 087,03
    +105,23 (+2,11 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2681
    +0,0022 (+0,18 %)
     

Annonces de Gabriel Attal sur le logement : «une logique défavorable aux plus pauvres», dénonce la Fondation Abbé Pierre

Ludovic Charlet / Pixabay

Mardi 30 janvier, à l’Assemblée nationale, le Premier ministre Gabriel Attal a dévoilé la feuille de route de son gouvernement devant les députés. À cette occasion, il a notamment évoqué la question du logement. Gabriel Attal a ainsi annoncé plusieurs mesures visant à «simplifier les normes» ou encore à «accélérer l’accès au logement», grâce à la création de 30 000 nouveaux logements d’ici trois ans.

Le Premier ministre souhaite également donner la priorité aux maires pour choisir l’identité des «premières attributions des logements sociaux» construits sur leur commune. Il projette par ailleurs de modifier la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (loi SRU), qui oblige les édiles de grandes villes à accueillir un quota minimum de logements sociaux sur leur commune. Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre, estime que les choix du gouvernement seront défavorables aux besoins en logement des plus pauvres, et même des classes moyennes.

Capital : Quel sentiment avez-vous à l’issue des annonces du Premier ministre Gabriel Attal sur le logement ?

Christophe Robert : De l’inquiétude. À l’heure où l’on n’a jamais eu autant besoin de logements sociaux, voire si peu d’attention portée là-dessus, c’est ne pas répondre aux besoins des ménages. D’un côté, nous avons 2,6 millions de foyers demandeurs en attente d’un logement social. De l’autre, nous avons une dynamique de construction qui n’a jamais été aussi faible depuis 17 ans. L’an passé, ainsi, seulement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Loi “anti-Airbnb” : «Le texte va permettre à tous les maires d’agir sur leurs territoires»
Immobilier : pouvez-vous vendre votre bien avant de divorcer ?
Ils achètent une vieille longère pour la retaper, mais n'ont pas le droit de la démolir
Immobilier : les villes avec le plus de passoires thermiques à vendre
Il n'a pas vérifié si le locataire était solvable, et doit payer plus de 55 000 euros