La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 495,83
    -61,57 (-0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 730,32
    -47,06 (-1,25 %)
     
  • Dow Jones

    33 706,74
    -292,30 (-0,86 %)
     
  • EUR/USD

    1,0044
    -0,0048 (-0,47 %)
     
  • Gold future

    1 760,30
    -10,90 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    20 828,35
    -2 491,50 (-10,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    504,88
    -36,72 (-6,78 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,91
    -0,59 (-0,65 %)
     
  • DAX

    13 544,52
    -152,89 (-1,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 550,37
    +8,52 (+0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 705,21
    -260,13 (-2,01 %)
     
  • S&P 500

    4 228,48
    -55,26 (-1,29 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,81 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1823
    -0,0109 (-0,92 %)
     

Anne-Marie Idrac: "Une entreprise n'a pas à fonctionner comme une démocratie"

·2 min de lecture

DÉBAT - La gouvernance des grandes entreprises n'offre pas toujours le meilleur cadre pour prendre des décisions démocratiques. Mais l'équilibre doit toujours être trouvé, nuancent l'essayiste Alain Minc et l'ancienne ministre Anne-Marie Idrac.

Via sa société AM Conseil, l'essayiste Alain Minc épaule des patrons dans leurs stratégies, mais aussi des fonds activistes. L'ex-ministre Anne-Marie Idrac, qui a notamment dirigé la RATP et la SNCF, est administratrice de plusieurs grandes entreprises (, , …). Même s'ils se côtoient au conseil de la Sanef, que préside Minc, leur vision de la gouvernance n'est pas tout à fait la même.

Challenges. Cela a-t-il un sens de parler de démocratie dans le monde du business?

Anne-Marie Idrac. Non, une entreprise n'a pas à fonctionner comme une démocratie. Elle doit suivre des règles de bonne gouvernance, il doit y avoir un contrôle des dirigeants, une certaine transparence dans le processus des décisions, des contre-pouvoirs institués. Mais gare aux amalgames, il s'agit plutôt là de cordes de rappel pour prévenir les risques, pas d'une pratique où tout un chacun a son mot à dire.

Alain Minc. Si je voulais provoquer, je dirais qu'une entreprise est une démocratie… dont le corps électoral est composé de ses actionnaires, qui exercent leur suffrage une fois par an en assemblée générale.

La séparation entre la présidence et la direction générale: un bon moyen pour contenir un patron autocrate?

A-M I. La division des fonctions dirigeantes est une mode imposée par les fonds anglo-saxons qui ont décidé que c'était de bon aloi pour assurer un équilibre des pouvoirs. Mais il ne faut pas systématiser. Je suis administratrice chez Saint-Gobain et Air France-KLM, bien dirigés en tandem. Et aussi chez TotalEnergies, où il faut une figure comme le PDG pour faire le poids, quand on négocie au plus haut niveau avec des chefs de gouvernement. C'est nécessaire d'avoir un unique capitaine à la barre, qui tienne le cap, quand on embarque son supertanker dans un virage à 180 degrés pour se reconvertir des énergies fossiles vers les énergies vertes.

Cependant, en France, déjà seize sociétés du CAC 40 ont adopté cette gouvernance en duo et , et sans doute Orange…

Alain Minc. L'Etat reste traumati[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles