Publicité
La bourse ferme dans 7 h 36 min
  • CAC 40

    8 105,55
    +10,58 (+0,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 040,77
    +5,36 (+0,11 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0853
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    2 339,70
    +5,20 (+0,22 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 259,36
    -598,17 (-0,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 489,28
    +5,08 (+0,34 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,94
    +0,22 (+0,28 %)
     
  • DAX

    18 729,25
    +35,88 (+0,19 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 900,02
    +253,91 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    18 849,52
    +240,58 (+1,29 %)
     
  • GBP/USD

    1,2742
    +0,0003 (+0,02 %)
     

Anglo American rejette une offre de rachat de BHP relevée à 34 milliards de livres

Le logo du groupe minier australien BHP, le 21 février 2023 à Melbourne (William WEST)
Le logo du groupe minier australien BHP, le 21 février 2023 à Melbourne (William WEST)

Le géant minier australien BHP s'est dit "déçu" après le rejet lundi d'une offre de rachat relevée à 34 milliards de livres (près de 43 milliards de dollars), sur son rival britannique Anglo American.

L'offre initiale se situait à 31,1 milliards de livres, soit près de 39 milliards de dollars.

"BHP est déçu que le conseil d'administration d'Anglo American ait choisi de ne pas engager de discussions avec BHP à propos de sa proposition révisée et de ses termes améliorés", d'après le communiqué du groupe australien.

Dans sa nouvelle copie, qui avait été présentée le 7 mai, BHP a augmenté le nombre de ses actions qui seraient reçues par les actionnaires d'Anglo American.

PUBLICITÉ

Comme dans sa première offre, présentée le 16 avril, BHP ne prévoit pas dans sa nouvelle mouture de reprendre deux filiales sud-africaines d'Anglo American, l'activité de platine et celle de minerai de fer, dont les actions seraient distribuées aux actionnaires d'Anglo.

"BHP a présenté une offre révisée au CA d'Anglo American qui, nous le pensons vivement, serait une option gagnante-gagnante pour" les actionnaires des deux groupes, assure Mike Henry, le directeur général de BHP.

Il répète que les deux groupes formeraient une "bonne combinaison stratégique" avec de nombreuses synergies.

L'action d'Anglo American perdait 1,06% à 2.744,00 pence à la mi-séance, et celle de BHP 0,22% à 2.292,00 pence.

ved-ode/abx