La bourse est fermée

Angela Merkel prête à revenir sur la sacro-sainte règle du déficit zéro pour faire face au coronavirus

1 / 2

Angela Merkel prête à revenir sur la sacro-sainte règle du déficit zéro pour faire face au coronavirus

Le coronavirus va-t-il faire plier le dogme budgétaire allemand qui impose un budget fédéral à l'équilibre ("Schwarze Null") depuis 2014? La porte est en tout cas ouverte.

"Il s'agit d'une situation extraordinaire, nous ferons ce qui est nécessaire. (...) Nous le ferons pour que nous puissions nous sortir de cette situation et, après coup, nous verrons ce que cela a signifié pour notre budget", a assuré lors d'une conférence de presse Angela Merkel, la chancelière

Il faut dire que la responsable est pessimiste sur la suite des événements. "Lorsque le virus est présent, la population ne dispose d'aucune immunité et aucune thérapie n'existe, alors 60% à 70% de la population sera infectée", a-t-elle expliqué.

La lutte contre l'épidémie passera avant le budget

Elle était interrogée sur le fait de savoir si elle était prête à remettre en cause l'impératif de l'équilibre budgétaire en Allemagne, qui dicte la conduite du gouvernement depuis maintenant des années et est critiquée par les partenaires de l'Allemagne, comme la France, ainsi que certains institutions internationales.
    
Angela Merkel, qui s'exprimait pour la première fois devant la presse au sujet de cette épidémie, a expliqué que mettre fin à sa propagation passait "en premier", avant le respect des règles budgétaires.
    
"Une économie comme celle de l'Allemagne, qui est extrêmement dépendante des exportations, est bien sûr encore plus touchée par les défis...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi