La bourse est fermée

Android : le virus Soraka infecte des millions de smartphones

Fabrice Auclert, Journaliste
1 / 2

Ces 17 applications malveillantes qui déchargent trop vite votre smartphone

Pas une semaine, ou presque, sans qu’un expert en sécurité ne découvre un nouveau malware sur le Play Store, la boutique d’applications d’Android. Cette fois, cela concerne très exactement 104 applications, et elles sont infectées d’un malware baptisé « Soraka ». Repéré en fin de semaine dernière, il se cache dans le code des applications, et une fois installé sur un smartphone, il a pour mission d’afficher des bannières de publicités. En clair, c'est ce qu'on appelle un adware.

Même lorsque l’écran est verrouillé ou en veille, les publicités apparaissent à l’insu de l’utilisateur, qui ne sait évidemment pas que c’est lié à l’une des applications qu’il a téléchargées. Ce n’est pas hyper dangereux puisque ça n’accède pas aux données personnelles, et ça ne les subtilisent pas, mais pour les pirates, ça peut engendrer des millions d’euros ou de dollars de revenus.

Un malware qui sait aussi se faire discret

Pourquoi ? Parce que White Ops Threat Intelligence rapporte que ce malware est présent sur 4,6 millions de smartphones ! Et pourquoi ce genre de malware parvient encore à piéger Google et les systèmes de détection du Play Store ? Parce qu’il s’agit d’un malware qui met du temps à s’activer, semble-t-il. Il ne frappe pas tout de suite et attend quelque temps avant de polluer le smartphone de publicités.

Par ailleurs, il serait capable de détecter un antivirus pour ne pas apparaître. Autant de stratégies qui lui ont permis de piéger une centaine d’applications et des millions d’appareils. Une chose est sûre, Google est informé et les 104 applications vont disparaître du Play Store. Et il est évidemment conseillé de les désinstaller. La liste est sur cette page.


> Lire la suite sur Futura