La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 569,16
    -97,10 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 083,37
    -74,77 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 290,08
    -533,37 (-1,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    -10,90 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    30 030,27
    -1 945,23 (-6,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    888,52
    -51,42 (-5,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,46 (+0,65 %)
     
  • DAX

    15 448,04
    -279,63 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,47
    -135,96 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,38
    -130,97 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 166,45
    -55,41 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3809
    -0,0115 (-0,83 %)
     

Android 12 compte mieux protéger vos données personnelles

·2 min de lecture

Dans le sillage de la conférence I/O de Google pour les développeurs, le géant d’Internet vient de mettre en ligne une page d’assistance expliquant aux utilisateurs comment désactiver le suivi des données personnelles par des sites et apps tiers. C'est l'un des premiers signes qui montre les efforts du géant de l'Internet sur le sujet. Avec Android 12, Google compte aller plus loin et Futura avait déjà évoqué la présence d’un bouton dédié à la désactivation du partage de l’identifiant unique publicitaire. C’est ce dernier qui permet aux régies publicitaires de suivre vos activités au quotidien et de vous identifier pour adapter les annonces à vos centres d'intérêts du moment. Il est déjà possible de limiter cette collecte ou de la réinitialiser, mais avec Android 12, l’utilisateur pourra tout simplement la désactiver totalement. En lieu et place de l’identifiant publicitaire, les annonceurs obtiendront une chaîne composée de zéros.

Il ne faut pas croire pour autant que Google jette l’éponge sur la collecte des données de navigation. Les ressources de la firme proviennent en grande partie de son immense régie publicitaire. Pour assurer la confidentialité des données mais continuer à cibler les annonces publicitaires, Google a développé sa solution FloC. Plutôt que d'individualiser la collecte de données, le procédé consiste à regrouper les utilisateurs par cohortes reposant sur leurs centres d’intérêts.

FloC pour collecter sans identifier

Au lieu des fameux cookies, pour continuer à permettre aux publicitaires de cibler leurs annonces, Google, via Chrome, compte créer un profil de chaque utilisateur et communiquera aux sites Web uniquement le groupe prédéfini auquel il peut être classé en fonction de ses centres d'intérêt. Un procédé que Google est en train de tester et qui provoque actuellement le courroux d’autres acteurs du Web. C’est notamment le cas de l’Electronic Frontier Foundation (EFF) qui rejette totalement ce principe, ou bien des navigateurs Brave ou...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles