La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 978,35
    -173,66 (-0,51 %)
     
  • Nasdaq

    12 948,15
    -154,40 (-1,18 %)
     
  • Nikkei 225

    29 222,77
    +353,86 (+1,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0186
    +0,0016 (+0,15 %)
     
  • HANG SENG

    19 922,45
    +91,93 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    23 012,89
    -576,68 (-2,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    556,73
    -16,08 (-2,81 %)
     
  • S&P 500

    4 274,80
    -30,40 (-0,71 %)
     

Andrew Garfield crève l’écran dans Sur ordre de Dieu sur Disney+

Disney+ vient de mettre en ligne ce thriller sombre au cœur du fondamentalisme religieux, qui rappelle les meilleures heures de True Detective. Sur ordre de Dieu n’échappe pas à des longueurs plombantes, mais captive par la performance éblouissante d’Andrew Garfield.

Dès les premières minutes, Sur ordre de Dieu nous happe par son ambiance tragique et ses quelques notes de piano déjà bouleversantes. Jeb Pyre, un inspecteur de police à la foi mormone inébranlable, découvre ainsi sous nos yeux qu’une jeune femme et son bébé de 15 mois viennent d’être sauvagement assassinées. Et l’épisode n’a même pas commencé depuis dix minutes que les yeux embués de larmes d’Andrew Garfield brisent immédiatement notre petit cœur tout mou en deux.

Sur ordre de Dieu, disponible sur Disney+, n’est clairement pas une partie de plaisir et ressemble plutôt à un chemin de croix. À la manière de True Detective ou Twin Peaks, la série nous plonge dans une petite ville sans histoire, au cœur de l’Utah des années 1980. Ici, la majorité des habitants sont réunis au sein de la communauté mormone de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Un contexte ultra religieux, dans lequel le détective Jeb Pyre baigne également puisqu’il est un fervent pratiquant. Sauf que ce crime atroce va l’entraîner dans une spirale infernale et questionner sa foi toute entière dans une religion qu’il pensait exemplaire.

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles