Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 010,83
    -12,91 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,01
    -11,67 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,84 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0646
    -0,0085 (-0,7878 %)
     
  • Gold future

    2 360,20
    -12,50 (-0,53 %)
     
  • BTC-EUR

    63 483,00
    -2 921,98 (-4,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,45
    +0,43 (+0,51 %)
     
  • DAX

    17 930,32
    -24,16 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 995,58
    +71,78 (+0,91 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,10 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 523,55
    +80,92 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,34 (-2,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2451
    -0,0104 (-0,8280 %)
     

Un ancien jardinier parmi les héritiers d’Hermès : les dernières révélations sur cette affaire

Pixabay

Nicolas Puech, un milliardaire sous emprise ? L’histoire rocambolesque du jour nous est contée par L’Express. Depuis quelques années, la famille Hermès réfléchit à l’avenir de la fortune familiale. Toutefois, en ce moment, c’est plutôt l’héritage de Nicolas Puech, arrière petit-fils du fondateur de la maison de luxe, qui interroge. Ce dernier a pris une décision qui a pris de court tout son clan : donner l’intégralité de sa fortune à son homme de confiance, Jadil Butrak, qui n’est autre que son ancien jardinier ! Un revirement pour celui qui avait auparavant émis le souhait de tout léguer à son association créée dans les années 1990.

L’histoire ne s’arrête pas là. Afin que l’intégralité de sa fortune revienne à celui qu’il a désigné, il doit l’adopter. Pour ce faire, Nicolas Puech se serait rendu au Maroc afin d’en informer les véritables parents de Jadil. Par la même occasion, il a dû les convaincre de renoncer à leurs droits parentaux. La chose entendue, l’adoption peut donc intervenir. Bien évidemment, ce n’est pas du goût de la famille Hermès qui ne l’entend pas de cette oreille là. Ils ont effectué un signalement auprès de l’autorité de protection de l’enfant et de l’adulte du district d’Entremont.

D’après les informations de l’Express, ce signalement ne devrait rien donner : il va être classé sans suite. L’enquête des services sociaux n’aurait rien donné. Mais des zones d’ombre subsistent. En effet, des amis de Nicolas Puech, qui auraient aimé partagé leur avis sur la question (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Partir en week-end sans voiture : voici les destinations les plus pratiques pour les piétons
«Les employeurs refusent d’embaucher» : la CGT chômeurs et précaires s’insurge après les annonces du gouvernement
Victime d'usurpation d'identité, cette étudiante doit payer sept amendes majorées à la SNCF
Cette compagnie aérienne low cost va désormais faire payer les bagages cabine
Santé : le classement des meilleurs hôpitaux en chirurgie ambulatoire selon les patients