Publicité
Marchés français ouverture 3 h 41 min
  • Dow Jones

    39 411,21
    +260,88 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    17 496,82
    -192,54 (-1,09 %)
     
  • Nikkei 225

    39 001,39
    +196,74 (+0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,0741
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    18 103,90
    +76,19 (+0,42 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 935,42
    -1 700,84 (-2,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 258,51
    -51,20 (-3,91 %)
     
  • S&P 500

    5 447,87
    -16,75 (-0,31 %)
     

Festival de Cannes: comment Johnny Depp est remonté en haut de l'affiche un an après son procès

BFMTV

Tout sourit à Johnny Depp. L'acteur est à l'affiche de Jeanne du Barry, le film projeté en ouverture du festival de Cannes ce mardi. Il a également signé la semaine dernière un contrat mirobolant de 20 millions de dollars avec Dior, pour continuer à être l'égérie du parfum Sauvage. Selon The Hollywood Reporter, l'accord serait le plus lucratif de l'histoire entre une star et une marque de parfum.

La star américaine que l'on disait finie en raison de ses déboires judiciaires et de son comportement instable, est ainsi en train de faire un retentissant comeback. Car si Dior avait refusé de lâcher Johnny Depp malgré les accusions de violences conjugales proférées par son ex-épouse Amber Heard lors de leur procès l'année dernière, d'autres avaient mis fin à leur collaboration.

L'acteur de 59 ans avait ainsi été écarté des franchises Pirates des Caraïbes et Les Animaux fantastiques, après avoir perdu un premier procès en diffamation contre le Sun en 2020.

Le second procès en diffamation, l'année dernière entre les deux ex-époux, a été le théâtre de nombreux déballages sur leur vie privée, écornant l'image des deux comédiens. Il s'est soldé par une condamnation d'Amber Heard à verser 10,35 millions d'euros à Johnny Depp. L'acteur a de son côté été condamné à verser 2 millions d'euros à son ex-épouse, mais les médias l'ont présenté de façon assez unanime comme le grand gagnant de ce procès.

"Bazarde Depp"

Dès l'été 2022, quelques mois à peine après le procès, et malgré sa condamnation, Johnny Depp a amorcé son retour, non pas au cinéma, mais sur la scène musicale. Il avait ainsi été invité par plusieurs festivals musicaux l'été dernier pour y jouer aux côtés de son ami le guitariste Jeff Beck, avec qui il a sorti un album en juillet dernier.

PUBLICITÉ

L'acteur a également reçu un prix couronnant l'ensemble de sa carrière au festival de Saint-Sebastien en Espagne.

L'occasion pour lui de défendre son parcours, et de dénoncer "cette culture de l'effacement ("cancel culture") dont il se sent victime: "Cette tendance à porter dans la précipitation un jugement hâtif basé essentiellement sur ce qui s'apparente à de l'air pollué exhalé."

"Les différents mouvements qui ont emergé, j'en suis persuadé avec les meilleures intentions, sont cependant à présent tellement hors de contrôle que je peux vous dire que personne n'est à l'abri", avait-il poursuivi.

Dans la foulée, une courte apparition de l'acteur lors du défilé de Savage Fenty de Rihanna avait aussi fait polémique. De nombreux fans de la chanteuse avaient critiqué la décision avec le hashtag #DitchDepp ("bazarde Depp"), rappelant que Rihanna avait été victime des coups de son ex-compagnon Chris Brown en 2009.

Olly Alexander, chanteur du groupe britannique Years and Years et ancien ambassadeur de la marque, s'en était désolidarisé en déclarant qu'il ne "porterait plus" les vêtements conçus par la chanteuse.

"Une telle évidence" pour Maïwenn

En janvier 2022, Maïwenn avait recruté Johnny Depp pour incarner Louis XV dans Jeanne du Barry, qui sort ce mercredi. "Avec lui, c'était une telle évidence", a indiqué la réalisatrice à l'AFP. "Le film a été tourné l'été dernier, il sortait de son deuxième procès. J'avais plein d'inquiétudes, je me disais: qu'est-ce que son image va devenir?"

Cela n'a en tout cas pas empêché Thierry Frémaux, le directeur général du festival de Cannes, de choisir le long-métrage pour faire l'ouverture de la 76e édition.

Interrogé sur le choix du film en ouverture de Cannes, Thierry Frémaux a souligné en conférence de presse s'intéresser à Johnny Depp "comme acteur", auquel rien n'interdisait de tourner, et dont la prestation dans le film est "extraordinaire".

"Je n'ai qu'une seule conduite dans la vie, la liberté de penser, de parler, d'agir dans le cadre de la loi", a-t-il ajouté.

Bientôt un biopic de Modigliani

Enfin, l'acteur prépare activement un nouveau film en tant que réalisateur: un biopic de Modigliani avec Pierre Niney, Al Pacino et Riccardo Scamarcio (John Wick 2), qu'il tournera à l'automne à Budapest, en Hongrie. Ce film racontera le séjour à Paris en 1916 du célèbre peintre et sculpteur Modigliani.

Très heureux de ce projet, Depp n'hésite pas à établir des parallèles entre sa vie et celle du célèbre peintre italien: "Sa vie a été remplie de grandes épreuves, mais a abouti sur le triomphe - une histoire humaine universelle à laquelle tous les spectateurs peuvent s'identifier", avait-il déclaré au Hollywood Reporter.

Le tweet de Pierre Niney, ravi de participer au film, a été accueilli sur Twitter par de nombreux commentaires dénonçant sa collaboration avec Johnny Depp.

Le retour de Johnny Depp fait grincer des dents. Celui qui n'a jamais été condamné sur le fond du dossier - les violences conjugales -, est passé de vedette à l'image glamour et rock à celle d'icône des milieux "masculinistes", qui voient dans son sort les supposés excès du féminisme.

Amber Heard condamnée par les trolls

Amber Heard a, elle, été la cible d'un torrent d'attaques misogynes sur les réseaux sociaux. Et c'est elle qui a depuis disparu de la scène publique, après avoir "perdu foi dans le système judiciaire américain".

Beaucoup dénoncent sur les réseaux sociaux la multiplication des projets de Johnny Depp, alors qu'Amber Heard a quitté Hollywood pour vivre loin des projecteurs et échapper aux nombreux trolls qui la menacent depuis qu'elle a pris la parole. Elle s'est désormais installée en Espagne, où elle vit incognito.

Article original publié sur BFMTV.com