La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 275,59
    -52,20 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 459,67
    +80,63 (+0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    28 406,84
    +582,01 (+2,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,2222
    +0,0065 (+0,54 %)
     
  • HANG SENG

    28 593,81
    +399,72 (+1,42 %)
     
  • BTC-EUR

    35 739,39
    +328,45 (+0,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 223,78
    -29,36 (-2,34 %)
     
  • S&P 500

    4 162,37
    -0,92 (-0,02 %)
     

Un an après leur plongeon historique, les cours pétroliers ne cessent de grimper

·1 min de lecture

Les cours pétroliers reprennent du poil de la bête. Alors que le prix du brut sombrait dans les abîmes il y a un an, anéanti par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+, son cours refait surface et continue à grimper grâce à la campagne vaccinale contre le Covid-19 et les espoirs de reprise économique qui se précisent.

À environ 65 dollars le baril, le pétrole a retrouvé son prix d'avant la pandémie et la banque américaine Goldman Sachs le voit dépasser les 80 dollars cet été, porté par des "indicateurs favorables pour la demande dans les zones où la vaccination est forte". Sa concurrente Morgan Stanley envisage quant à elle le baril de brut à 70 dollars au troisième trimestre.

"À l'approche des mois d'été, on peut raisonnablement s'attendre à ce que l'effet "réouverture" (de l'économie post-covid) s'ajoute à la hausse saisonnière normale" de la consommation d'or noir, écrivent ses analystes.

En outre, les fondamentaux du marché pétrolier, à savoir l'offre et la demande, sont désormais "plus solides" et mieux équilibrés, estime de son côté l'Agence internationale de l'énergie (AIE) dans ses dernières prévisions en date partagées la semaine dernière.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'est aussi montrée un peu plus optimiste, s'attendant à un rebond mondial de la demande de brut de 6 millions de barils par jour en 2021 à 96,5 millions de barils par jour.

Il y a pourtant un an jour pour jour, le cours de référence du pétrole brut américain plongeait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Banque du Japon mise sur la reprise économique et relève ses prévisions de croissance
Boutiques d'aéroports, médias... Lagardère enregistre une forte baisse de son chiffre d'affaires
Le bénéfice net de HSBC a plus que doublé au premier trimestre
L'UFC-Que Choisir lance une action de groupe contre Canal+
Schneider Electric : “très bon début d’année 2021”, les objectifs revus à la hausse