La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    28 205,00
    +70,96 (+0,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,35
    +0,46 (+0,42 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2495
    +0,0020 (+0,16 %)
     

Un an après le départ de Faber, le cas Riboud fait débat chez Danone

·2 min de lecture

Alors que les privilèges dont bénéficie le président d'honneur agacent en interne, une résolution visant à encadrer son rôle au sein du conseil d'administration sera soumise au vote des actionnaires lors de l'assemblée générale le 26 avril.

Décidément, les bisbilles entre les deux ex-PDG Emmanuel Faber et Franck Riboud ont laissé des traces boulevard Haussmann, au siège de Danone. Le premier, dauphin adoubé devenu l’homme à abattre, . Son prédécesseur, durant dix-huit ans, , doit, lui, renoncer à son siège d’administrateur, lors de la prochaine assemblée générale, qui se tiendra le 26 avril. Mais Franck Riboud, qui se considère un peu chez lui au sein du groupe fondé par son père Antoine, conservera son poste symbolique de "président d’honneur". Un privilège qui a le don d’agacer une partie des cadres et plusieurs actionnaires, qui s’en sont même émus .

C’est la société Phitrust qui a lancé les hostilités, aux côtés de quatre autres investisseurs détenant moins de 1% du capital. Poil à gratter des grandes sociétés cotées, défenseur d’une "finance responsable", le français avait déjà pris le parti de Faber face à l’hostilité des fonds américains et de Riboud durant la crise de l’an passé. Aujourd’hui, il dénonce le fait que le président d’honneur puisse assister à toutes les séances du conseil d’administration. "Son rôle s’assimile alors à celui d’un censeur, non élu par les actionnaires, avec de surcroit, le poids de la légitimité due à ses fonctions précédentes dans la société." Phitrust a donc déposé un projet de résolution pour encadrer davantage son rôle.

Une influence persistante

"Je ne veux pas que vous soyez manipulés, le cours de Bourse est bas (il est tombé de 58 à 51 euros sur un an, Ndlr), des banquiers espèrent vendre Danone par appartement, certains veulent m’affaiblir et déstabiliser l’entreprise", se défend Franck Riboud, interrogé sur sa place au sein du groupe, quelques jours avant la publication du communiqué de presse de Phitrust. Le sexagénaire, qui touche une confortable retraite chapeau de 1,45 million d’euros par an, rappelle qu’il n’a plus de responsabilités opérationnelles depuis qu'il a cédé la direction général à Emmanuel Faubert en 2014. Il a même vidé, il y a quelques moi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles