Publicité
Marchés français ouverture 6 h 41 min
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,53 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,24 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0691
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,78 (-1,67 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 013,93
    -1 204,66 (-2,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 303,65
    -56,68 (-4,17 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     

Amylose cardiaque : symptômes, espérance de vie, chez les personnes âgées ?

iStock / AND-ONE

En France, l'amylose touche cardiaque concerne environ 10 000 personnes. Elle touche des personnes plutôt âgées (après 65 ans) et concerne autant les hommes que les femmes. Cette maladie rare se caractérise par une accumulation "toxique" de protéines au niveau des organes, entraînant un épaississement du myocarde (le muscle cardiaque) et son dysfonctionnement. Il s'agit d'une pathologie grave, dont le processus de dépistage reste malheureusement lent. Il existe plusieurs formes d'amylose, les symptômes peuvent donc varier. Quelles sont les conséquences de cette pathologie ? De quelle manière est-elle prise en charge ?

Les amyloses cardiaques forment un groupe de maladies au processus physiopathologique commun. "Les amyloses cardiaques sont devenues un problème majeur de santé publique, affirme d’emblée le Pr Damy, cardiologue. Maladie méconnue il y a dix ans en cardiologie, elle s’avère être présente dans tous les syndromes cardiologiques. On distingue trois formes d’amyloses : l’amylose à transthyrétine héréditaire, l’amylose à transthyrétine sauvage et l’amylose AL. Celles-ci se manifestent majoritairement par une insuffisance cardiaque liée à l’accumulation progressive de protéines fibrillaires insolubles au niveau du cœur."

Il existe trois formes prédominantes d’amylose cardiaque :

"Cette dernière forme est liée à une surproduction par les globules blancs d’un anticorps sous forme de chaînes légères qui, lorsqu’il est produit en excès, va se transformer en fibrilles amyloïdes", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite