La bourse ferme dans 7 h 52 min
  • CAC 40

    6 455,66
    -114,53 (-1,74 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 057,27
    -73,57 (-1,78 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,42 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1715
    -0,0016 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 751,90
    +0,50 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    38 226,96
    -3 063,07 (-7,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 119,37
    -106,16 (-8,66 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,85
    -1,12 (-1,56 %)
     
  • DAX

    15 187,70
    -302,47 (-1,95 %)
     
  • FTSE 100

    6 886,95
    -76,69 (-1,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,93 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,75 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 072,83
    -847,93 (-3,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,3683
    -0,0055 (-0,40 %)
     

Des amputés retrouvent des sensations de toucher avec ce bras bionique

·1 min de lecture

Une nouvelle avancée dans le domaine des prothèses permettra aux personnes amputées d’utiliser un nouveau bras bionique comme s’il s’agissait du membre perdu. Une équipe dirigée par des chercheurs de la clinique de Cleveland aux États-Unis, et en collaboration avec des chercheurs canadiens, a détaillé la procédure dans un article publié dans la revue Science Robotics.

Les participants ont subi une réinnervation ciblée sensorielle et moteur, une procédure où les nerfs conduisant au membre amputé sont redirigés vers les muscles et la peau qui restent. Cela permet de créer une interface neuronale qui conserve les mêmes nerfs que pour le membre amputé, évitant de devoir apprendre à commander une prothèse avec d’autres muscles.

De petits robots pour transmettre les sensations

De petits robots placés sur la zone réinnervée touchent la peau pour transmettre les signaux sensoriels de la prothèse, donnant ainsi une sensation de toucher. D’autres robots vibrants transmettent des signaux kinesthésiques, autrement dit la sensation de mouvement de la prothèse. Enfin, lorsque le patient tente de bouger son bras amputé, le mouvement des muscles réinnervés est capté et transmis à la prothèse.

Les premiers résultats sont très prometteurs. Les deux patients équipés du bras bionique ont réussi à l’utiliser très naturellement. L’un des chercheurs, Dr Paul Marasco, a indiqué qu’ils ont « effectué des jugements, pris des décisions, calculé et corrigé leurs erreurs comme une personne sans amputation ». Contrairement à une prothèse standard, les deux participants n’ont pas eu besoin de constamment regarder ce qu’ils faisaient et pouvaient facilement rectifier des erreurs, comme lorsqu’ils appuyaient trop fort avec la main. Selon les chercheurs, ce bras bionique devrait permettre aux porteurs de ne plus constamment compenser la présence de la prothèse et leur permettre de « réfléchir » comme une personne sans amputation.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles