La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 906,12
    -143,14 (-0,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Amoxicilline : cet antibiotique très prescrit pourrait venir à manquer

Pixabay

Après le Doliprane, l'amoxicilline ? Ces derniers mois, l'approvisionnement de certains médicaments est en forte tension. Dernier en date à faire face à des ruptures de stock : l'amoxicilline. Cet antibiotique extrêmement prescrit par les médecins, en particulier pour soigner les infections chez les enfants, manque à l'appel dans de nombreuses pharmacies, rapporte Le Parisien. Et le retour à la normale n'est pas prévu pour tout de suite. L’ANSM, l’Agence du médicament en France, confirme de "fortes tensions d’approvisionnement, prévues jusqu’en mars 2023", pour les formes buvables du médicament.

L'antibiotique, souvent prescrit pour soigner les otites, les pneumonies et les angines bactériennes, devrait faire l'objet de "contingentement". L'ANSM pourrait émettre de nouvelles recommandations, visant à limiter la durée de prescription du médicament et le nombre de boîtes commandées par les officines. Alban Dhanani, directeur adjoint des médicaments antibiotiques à l’ANSM, rappelle d'ailleurs dans les colonnes du quotidien francilien "les règles de bon usage". "En cas d’infections virales, cela ne sert à rien de le prescrire !"

Pour éviter une pénurie, le mot d'ordre sera de "faire de la pédagogie". "Les tensions en amoxicilline vont engendrer un phénomène d’inquiétude chez les parents. On va devoir faire de la pédagogie. S’il est bien prescrit, cela limitera le risque de rupture pour ceux qui en ont vraiment besoin", poursuit Mathie Lorrot, de la Société de pathologie infectieuse (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Twitter n'a-t-il plus que quelques semaines à vivre ?
Taïwan développe ses propres drones pour faire face à la Chine
La nouvelle "indemnité carburant" bénéficiera à la moitié des ménages français, assure Elisabeth Borne
Prix de l'électricité : le gouvernement n'a pas réussi à limiter la hausse avec son bouclier tarifaire
Superprofits : les taxer pourrait rapporter bien plus que prévu, plaident des économistes