La bourse ferme dans 7 h 34 min
  • CAC 40

    5 812,70
    +30,05 (+0,52 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 690,96
    +21,42 (+0,58 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1881
    -0,0044 (-0,37 %)
     
  • Gold future

    1 692,10
    -6,40 (-0,38 %)
     
  • BTC-EUR

    41 888,43
    -272,73 (-0,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 004,54
    +61,36 (+6,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,54
    +0,45 (+0,68 %)
     
  • DAX

    14 025,92
    +105,23 (+0,76 %)
     
  • FTSE 100

    6 660,65
    +30,13 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 743,25
    -121,07 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    28 540,83
    -557,46 (-1,92 %)
     
  • GBP/USD

    1,3822
    -0,0006 (-0,04 %)
     

American Airlines: 13 000 salariés menacés de licenciement

·2 min de lecture

American Airlines a déclaré mercredi que quelque 13.000 salariés seraient menacés de licenciement lorsqu'un plan d'aide au secteur aérien arrivera à expiration le 1er avril.

American Airlines a déclaré mercredi que quelque 13.000 salariés seraient menacés de licenciement lorsqu'un plan d'aide au secteur aérien arrivera à expiration le 1er avril, citant la chute de la demande provoquée par la lenteur des vaccinations contre le coronavirus et les restrictions sur les déplacements.

Dans un mémo envoyé aux employés de la compagnie aérienne, le directeur général Doug Parker et le président Robert Isom écrivent que "près de cinq semaines après le début de 2021, malheureusement, nous nous retrouvons dans une situation similaire à celle d'une grande partie de 2020".

Mes syndicats réclament un plan de 15 milliards

Quand les précédentes mesures d'aide votées par le Congrès américain pour compenser les effets de la crise sanitaire sont arrivées à expiration, le 1er octobre dernier, American Airlines a licencié quelque 19.000 salariés. Toutefois le groupe basé à Fort Worth, au Texas, a rappelé ces employés en décembre après l'adoption d'un nouvel ensemble budgétaire de 15 milliards de dollars pour soutenir le secteur aérien jusqu'en mars.

Les syndicats du secteur poussent le gouvernement fédéral américain à déployer un nouveau plan d'aide de 15 milliards de dollars pour protéger les emplois jusqu'à l'été.

"Le vaccin n'est pas distribué aussi rapidement que nous le pensions, et les nouvelles restrictions sur les voyages internationaux qui imposent aux clients d'avoir un test négatif au COVID-19 ont freiné la demande", a déclaré American Airlines, ajoutant ne plus prévoir de déployer l'ensemble de sa flotte durant l'été.

United Airlines a averti 14.000 salariés qu'ils pourraient être licenciés. Delta Air Lines et Southwest Airlines n'ont pas eu à licencier, en grande partie grâce à des programmes de départs volontaires.

Avec Reuters

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi