Marchés français ouverture 8 h 56 min
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    27 781,02
    +497,43 (+1,82 %)
     
  • EUR/USD

    1,1879
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    26 235,80
    +274,77 (+1,06 %)
     
  • BTC-EUR

    33 014,45
    -1 845,30 (-5,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    951,68
    -9,21 (-0,96 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     

Amende record requise contre le géant Amundi, accusé d'avoir mené des opérations litigieuses

·1 min de lecture

Le dossier est jugé "hors norme". Et la facture finale pourrait être plus que salée pour Amundi ! Le leader européen de la gestion d'actifs est accusé de manipulation de cours via des opérations litigieuses en bourse. Dans le cadre de cette affaire, il a été entendu, mercredi 7 juillet, par l'Autorité des marchés financiers (AMF). Qui n'a donc pas été tendre avec lui. Le gendarme de la Bourse a finalement requis une amende record contre l'entreprise : 38 millions d'euros de sanctions financières.

Entre l'été 2014 et l'été 2015, deux anciens salariés du gestionnaire d'actifs et un ancien salarié d'un courtier ont procédé à des opérations litigieuses sur l'indice européen Eurostoxx 50, ayant abouti à un préjudice de 48,1 millions pour des fonds, notamment d'assurances vie de Crédit Agricole Assurances, estime le collège de l'AMF. Ces transactions litigieuses réalisées s'apparentaient à du "wash trading", le fait de passer des ordres de vente dans de gros volumes et simultanément des ordres d'achat de gros volumes également, créant une illusion de forte demande sur un titre et potentiellement une variation du cours.

>> À lire aussi - Société générale va vendre Lyxor à Amundi (Crédit Agricole)

Le collège de l'AMF a estimé mercredi durant la séance que ces opérations, au vu de leur volume "atypique" et de "leur caractère répété", ont entraîné "une manipulation de cours". Le résultat de ces opérations était ensuite affecté à un portefeuille d'Amundi si une plus-value était réalisée, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Doctolib dans le viseur de l’Autorité de la concurrence
En mai, le déficit commercial français se creuse encore
"La Compagnie des Alpes n'a pas cessé d'investir pendant la pandémie afin de profiter à plein du rebond"
Chute des cours du baril après sept ans de hausse
Dopé par les puces électroniques, Samsung s'attend à des résultats solides

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles