La bourse ferme dans 5 h 47 min
  • CAC 40

    5 776,07
    -7,34 (-0,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 349,49
    +0,89 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9667
    -0,0022 (-0,22 %)
     
  • Gold future

    1 653,00
    -2,60 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    19 803,68
    -61,74 (-0,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    438,38
    -6,16 (-1,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,13
    -0,61 (-0,77 %)
     
  • DAX

    12 271,25
    -12,94 (-0,11 %)
     
  • FTSE 100

    6 991,44
    -27,16 (-0,39 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • GBP/USD

    1,0708
    -0,0149 (-1,37 %)
     

Amazon Prime : ceux qui espéraient s'abonner in extremis à 49 euros vont déchanter

Wolterke / Adobe Stock

L’annonce avait déplu à de nombreux habitués d’Amazon. En juillet dernier, le géant américain annonçait l’augmentation des tarifs des abonnements à Amazon Prime en Allemagne, en Angleterre, en Espagne, en Italie… et en France. En clair, le service devait passer de 5,99 à 6,99 euros par mois ou de 49 à 69,90 euros par an. Le tout, à compter du 15 septembre. Pourtant, un lecteur de Capital nous a alertés : il s’est récemment rendu compte en tentant de s’abonner qu’il devait déjà régler le nouveau prix fort, soit 69,90 euros pour l’année.

Et ce, alors que le 15 septembre n’est pas encore arrivé. En effet, en se rendant sur la page d’abonnement à Amazon Prime, il était au 2 septembre bien précisé que l’abonnement coûtait 69,90 euros par an ou 6,99 euros par mois. Alors, pourquoi une telle situation ? Erreur de la part d’Amazon ? Mensonge sur la véritable date du changement ? Rien de tel. Amazon précise aussi sur sa page que 30 jours d’essai gratuit vous sont offerts avant le premier prélèvement. Et c’est justement ce premier règlement qui entérine le début de votre abonnement.

Ainsi, pour profiter des précédents tarifs, plus avantageux, il aurait fallu souscrire un abonnement Amazon Prime avant le 14 août, de façon à être prélevé le 14 septembre. La situation est encore plus étonnante pour les étudiants, qui bénéficient de 90 jours d’essai : ils auraient dû ainsi prévoir de souscrire un abonnement… le 14 juin. Quand bien même l’annonce de la hausse des prix de l’abonnement date du (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Équitation : les centres équestres en difficulté face à la flambée des prix des chevaux d’apprentissage
Les clubs de foot à privilégier pour amortir le choc sur les actions : le conseil Bourse
Gaz : le gazoduc Nord Stream arrêté "complètement" jusqu'à la réparation d'une turbine
Travail dissimulé : Deliveroo devra verser une somme XXL à l'Urssaf
Chauffage au poêle à granulés : les producteurs de pellets accusés de faire monter les prix