Marchés français ouverture 3 h 54 min
  • Dow Jones

    33 815,90
    -321,41 (-0,94 %)
     
  • Nasdaq

    13 818,41
    -131,81 (-0,94 %)
     
  • Nikkei 225

    28 983,31
    -204,86 (-0,70 %)
     
  • EUR/USD

    1,2025
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    29 038,15
    +282,81 (+0,98 %)
     
  • BTC-EUR

    41 642,80
    -3 234,91 (-7,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 134,57
    -108,49 (-8,73 %)
     
  • S&P 500

    4 134,98
    -38,44 (-0,92 %)
     

Amazon licencie les chauffeurs qui refusent d’être filmés aux États-Unis

·1 min de lecture

Amazon fait face à un climat syndical plutôt particulier. Aux États-Unis, pour la première fois, des employés du géant du e-commerce pourraient se syndiquer. Dans le même temps, un mouvement social inédit a vu le jour en Italie et pourrait concerner jusqu’à 40.000 travailleurs. Or, un nouveau dossier explosif pourrait bien venir compliquer la donne. Comme le souligne Vice, des livreurs de l’entreprise travaillant dans tous les États-Unis sont contraints de signer un nouveau contrat.

Dans celui-ci, ces chauffeurs, au nombre de 75.000, doivent accepter un nouveau système de surveillance installé dans le véhicule. Il s’agit d’un boîtier composé de quatre caméras qui est destiné à surveiller leur attitude et la route grâce à un système d’intelligence artificielle. Au programme : les mouvements, la géolocalisation du véhicule mais aussi des données biométriques. Le système de reconnaissance faciale peut aussi confirmer l’identité du livreur. Si les travailleurs refusent de signer le contrat, ils peuvent alors être licenciés. Certains auraient déjà perdu leur emploi, détaille BFM TV.

>> A lire aussi - Amazon enregistre une forte baisse de sa part de marché en France

Amazon explique que ce nouveau système a pour objectif d’améliorer la "sécurité" et "la qualité de l’expérience de livraison". Ainsi, des signaux sonores peuvent être émis en cas d’excès de vitesse, d’usage du smartphone ou de non-respect des distances de sécurité. Certains chauffeurs ont aussi démissionné en mettant en (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les Etats-Unis prêts à “un taux d’imposition minimum des sociétés dans le monde”
Ouïghours : la Chine va sanctionner H&M, qui n’achète plus de coton du Xinjiang !
Défense : 4 Rafale à un défilé en Grèce, qui resserre ses liens avec la France
Ces entreprises françaises qui investissent dans le Bitcoin : au programme de la newsletter 21 Millions
Le géant du sandwich Daunat sanctionné pour entente sur les prix