Marchés français ouverture 3 h 14 min
  • Dow Jones

    28 363,66
    +152,84 (+0,54 %)
     
  • Nasdaq

    11 506,01
    +21,31 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    23 523,95
    +49,68 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1804
    -0,0022 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    24 921,02
    +134,89 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    10 988,93
    +1 631,28 (+17,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    261,46
    +5,36 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    3 453,49
    +17,93 (+0,52 %)
     

Amazon introduit le paiement sans contact avec la paume de la main

·1 min de lecture

La paume à la place de la carte bancaire : Amazon a dévoilé mardi une technologie biométrique sans contact pour permettre aux clients de payer en magasin d'un simple mouvement de la main. Ce service, intitulé Amazon One, sera dans un premier temps déployé dans deux des supérettes Amazon Go situées à Seattle, le siège de la compagnie. Le groupe de Jeff Bezos compte ajouter la technologie à ses autres épiceries aux Etats-Unis (à Chicago, San Francisco et New York, en plus des autres points à Seattle) et la vendre à des magasins tiers.

Un "moyen de paiement alternatif"

"Dans la plupart des espaces commerciaux, Amazon One pourrait devenir un moyen de paiement alternatif ou une option carte de fidélité avec un appareil à la caisse aux côtés du système de paiement traditionnel", explique dans un article de blog Dilip Kumar, vice-président des ventes au détail et des technologies chez Amazon. Dilip Kumar indique aussi qu'Amazon One pourrait être utilisé pour l'entrée du public dans les stades ou l'accès au lieu de travail pour les employés.

>> LIRE AUSSI - Amazon lance sa plateforme de podcasts, dont un programme exclusif avec DJ Khaled

Une technologie "rapide, fiable et sûre"

Décrite par Amazon comme "rapide, fiable et sûre", la technologie utilise des algorithmes faits sur mesure à partir d'une image de la main afin de créer une "signature unique avec la paume." "Nous prenons au sérieux la sécurité des données et le respect de la vie privée et toute donnée sensible est traité...


Lire la suite sur Europe1