Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    52 821,97
    +245,25 (+0,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,67
    -4,90 (-0,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

Amazon, Google, Meta… Pourquoi les géants de la tech ont-ils refusé l’invitation au Web Summit ?

Horacio Villalobos / Contributeur / Getty Images

Ce lundi, s’ouvre pour quatre jours le Web Summit. L’événement, qui se tient chaque année depuis 2009, rassemble à Lisbonne tous les plus grands noms de la tech : 2 300 start-up et 70 000 participants sont attendus. Or, pour cette édition 2023, quelques têtes d’affiche manquent à l’appel.

Les géants Google, Meta (Facebook et Instagram) et Amazon ont préféré passer leur tour. En cause ? Les récentes déclarations de l’ex-dirigeant du sommet, Paddy Cosgrave, sur le conflit entre Israël et le Hamas. Capital revient sur cet imbroglio dont le Web Summit essuie les plâtres.

Le 13 octobre dernier, Paddy Cosgrave sur son compte X (ex-Twitter) prend la parole suite à l’attaque du 7 octobre du Hamas contre Israël. «Je suis choqué par la rhétorique et les actions de tant de dirigeants et de gouvernements occidentaux, à l'exception notamment du gouvernement irlandais qui, pour une fois, fait ce qu'il faut. Les crimes de guerre restent des crimes de guerre, même lorsqu'ils sont commis par des alliés, et doivent être dénoncés pour ce qu'ils sont».

Ces mots ont rapidement été épinglés par certains participants du Web Summit. David Marcus, co-fondateur de Lightspark, spécialisé dans les cryptomonnaies et ancien vice-président de la messagerie Messenger de Facebook, s’est dit «attristé» par cette «position». Il a ensuite déclaré sur X : «Je n'assisterai plus jamais à l'un de vos événements, ni ne le parrainerai, ni n'y prendrai la parole». À son image, d'autres grosses têtes attendues au Web Summit (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Taxe de séjour : le bras de fer entre l'île d’Oléron et Airbnb finit une nouvelle fois devant la justice
Le gendarme avait changé la date de naissance de sa fille pour payer moins d'impôts
Israël vote une «indemnité de guerre» de près de 4 milliards d’euros pour les entreprises
Île-de-France : le tout premier RER Nouvelle Génération a effectué son premier voyage
Projet de loi immigration : le serment d’Hippocrate, rempart contre la suppression de l’AME