La bourse ferme dans 29 min
  • CAC 40

    5 810,44
    +0,71 (+0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 697,90
    -9,82 (-0,26 %)
     
  • Dow Jones

    31 494,53
    +103,01 (+0,33 %)
     
  • EUR/USD

    1,2077
    -0,0010 (-0,08 %)
     
  • Gold future

    1 706,80
    -26,80 (-1,55 %)
     
  • BTC-EUR

    42 052,23
    +1 142,32 (+2,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 015,98
    +27,88 (+2,82 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,42
    +1,67 (+2,79 %)
     
  • DAX

    14 017,00
    -22,80 (-0,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 646,07
    +32,32 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    13 236,85
    -121,94 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    3 859,30
    -10,99 (-0,28 %)
     
  • Nikkei 225

    29 559,10
    +150,93 (+0,51 %)
     
  • HANG SENG

    29 880,42
    +784,56 (+2,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,3978
    +0,0021 (+0,15 %)
     

Amazon espionne et évalue ses livreurs avec une application

Louis Neveu, Journaliste
·2 min de lecture

Si le déploiement d’installations propres à Amazon en France soulève systématiquement des mouvements de protestation, cette nouvelle ne va rien arranger. Selon une enquête de la chaîne américaine CNBC, en plus d’installer à sa flotte de véhicules de livraison des caméras de surveillance dont le décryptage des images est assuré par intelligence artificielle, le marchand surveille leur comportement au volant via une application baptisée Mentor. Un moyen qui permettrait d’assurer la sécurité et contrôler l’efficacité des livreurs, selon Amazon.

Les chauffeurs qui sont souvent membres de compagnies de livraison tierces doivent se connecter à Mentor dès qu’ils démarrent leurs tournées. L’application va relever les comportements de conduite jugés agressifs et brutaux, ou encore surveiller le port de la ceinture de sécurité. Toutes les semaines, l’analyse des données par Mentor est consolidée sous la forme d’un rapport et une note est délivrée. Pour un sans-faute, 800 points sont délivrés, mais lorsque le score passe sous les 499, des mesures disciplinaires peuvent tomber. Il peut s’agir de suspensions ou de pertes d’avantages.

Un Mentor très autoritaire

Toujours selon l’enquête de CNBC, ces scores sont également compilés par des flottes de livraison partenaires pour les évaluer. Lorsque la note est basse, ils bénéficient de moins d’avantages. Par exemple, les itinéraires optimisés ne leur sont pas communiqués. Mais voilà, Mentor reste une machine et va parfois trop loin. Lorsque le chauffeur est au volant, il comptabilise les appels entrants et même parfois ceux restés sans réponse et les sanctionne.

Autre faille, les sociétés de livraisons ne fournissent pas forcément l’équipement nécessaire pour faire fonctionner Mentor et les livreurs doivent l’installer sur leur propre mobile. Cette manipulation engendre le suivi permanent de l’emplacement du mobile personnel du chauffeur. Une surveillance qui ne semble pas vraiment déranger Amazon outre mesure. Il faut dire que...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura