La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 288,98
    -104,77 (-0,30 %)
     
  • Nasdaq

    14 060,33
    -113,82 (-0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    29 441,30
    +279,50 (+0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,2127
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 638,53
    -203,60 (-0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    33 098,95
    +282,69 (+0,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    999,97
    -10,63 (-1,05 %)
     
  • S&P 500

    4 245,61
    -9,54 (-0,22 %)
     

Amazon, AT&T, Discovery... Choc américain dans l’entertainment

·2 min de lecture

Rachat de MGM par Amazon, mariage d’AT&T (Warner Media) et Discovery… Les géants du divertissement se restructurent en série autour du streaming.

Le monde est cruel. Le monde des humoristes, surtout. L’autre soir, sur la chaîne généraliste ABC, qui abrite son show, l’amuseur Jimmy Kimmel ironisait sur la pole position de son employeur parmi les diffuseurs : « Appelons ABC pour ce qu’elle est : Disney moins. Etre la chaîne généraliste la plus regardée, c’est comme être la marque de machines à fax la plus vendue. » Il a bien changé, le monde des médias. Il y a une décennie ou deux, ABC, CBS et NBC régnaient en maître sur la télévision américaine. Aujourd’hui, le programme des nouveaux shows d’ABC pour la grille de rentrée se résume à deux émissions. Pendant ce temps, les Netflix, Amazon et autres Disney sont engagés dans des grandes manœuvres folles et se rejouent un Fast & Furious à coups de dizaines de milliards de dollars, pour dominer le monde des médias et de l’entertainment.

Alliances pour survivre

Dernière annonce en date : Amazon serait en pourparlers pour racheter MGM environ 9 milliards de dollars. On savait depuis décembre que le studio était à vendre, Apple et Comcast avaient tâté le terrain et décidé que le groupe ne valait pas plus de 6 milliards. Le nouvel ensemble a de quoi faire saliver : sur les plus de 200 millions de membres d’Amazon Prime dans le monde, 175 millions regardent la chaîne de streaming Prime Video. MGM, de son côté, possède une bibliothèque de 4 000 films, dont les James Bond, et 17 000 épisodes de séries.

Mais ce n’est rien comparé à ce qui a été annoncé deux jours plus tôt. Cette fois, ce sont AT&T et Discovery qui ont annoncé leur mariage : l’entreprise de télécoms mettra Warner­Media (HBO, TNT, Warner Bros., etc.) dans la corbeille, Discovery ajoutera à la nouvelle entité sa spécialité, les reality shows à bas coûts et forte audience. Comme l’ont murmuré des salariés de Warner, « c’est David qui avale Goliath », David étant Discovery et son PDG David Zaslav, qui dirigera l’entité Discovery-WarnerMedia. Mais pour ce qui est du capital, ce sont bien les actionnaires d’AT&T qu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi