La bourse ferme dans 6 h 34 min

Amazon accuse Donald Trump de lui avoir fait perdre un méga-contrat de 10 milliards de dollars

Le contrat JEDI, qui s'étend sur une durée de dix ans, vise à moderniser la totalité des systèmes informatiques des forces armées américaines dans un système géré par intelligence artificielle.

Jeff Bezos veut-il régler ses comptes avec le président américain Donald Trump ? Sa société Amazon a en tout cas contesté, jeudi 14 novembre, l'attribution par le Pentagone à Microsoft d'un mégacontrat de stockage de données en ligne (cloud) de 10 milliards de dollars, pour lequel le géant du commerce en ligne et leader du marché était considéré comme favori. "De nombreux aspects du processus d'évaluation du contrat comportaient des lacunes évidentes, des erreurs et des préjugés sans équivoque. Il est important que ces questions soient examinées et rectifiées", a indiqué un porte-parole d'Amazon.

Le contrat JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure), qui s'étend sur une durée de dix ans, vise à moderniser la totalité des systèmes informatiques des forces armées américaines dans un système géré par intelligence artificielle. Amazon a déclaré avoir notifié un tribunal la semaine dernière de son intention de contester la façon dont l'appel d'offres a été géré. Le ministère de la Défense maintient que l'évaluation a été menée de façon impartiale.

La division Amazon Web Services (AWS) domine le secteur du "cloud computing". Elle fournit notamment déjà des serveurs sécurisés à d'autres organismes gouvernementaux américains, dont la CIA. "AWS a une expérience unique et les qualités nécessaires pour fournir à l'armée américaine les technologiques essentielles dont elle a besoin. Nous restons engagés à soutenir les efforts de modernisation du ministère de la Défense", a détaillé l'entreprise.

"Nous pensons qu'il est tout aussi essentiel pour notre pays que le gouvernement et ses dirigeants élus attribuent les contrats de façon objective et sans influence politique", a ajouté le porte-parole. Le Pentagone avait annoncé en août le report de son appel d'offres en attendant le feu vert du nouveau secrétaire à la Défense, Mark Esper. Il a été nommé par le président Donald Trump, qui est en

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :