Marchés français ouverture 4 h 33 min
  • Dow Jones

    34 137,31
    +316,01 (+0,93 %)
     
  • Nasdaq

    13 950,22
    +163,95 (+1,19 %)
     
  • Nikkei 225

    29 023,12
    +514,57 (+1,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,2050
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    28 669,60
    +47,68 (+0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    44 067,58
    -2 647,88 (-5,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 226,02
    -36,94 (-2,92 %)
     
  • S&P 500

    4 173,42
    +38,48 (+0,93 %)
     

Amazon accusé d'avoir formé une 'armée' d'employés pour prendre sa défense sur Twitter

·1 min de lecture

Amazon fait face à une nouvelle série d'audits, accusé d'avoir engagé des employés pour défendre son PDG Jeff Bezos sur Twitter. Le géant de la tech fait l'objet d'une polémique sur ses conditions de travail éreintantes depuis quelques semaines. Mardi, le média The Intercept a divulgué des documents détaillant le programme qu'Amazon a lancé en 2018 sous le nom de code "Veritas". Celui-ci révèle comment Amazon a recruté et formé des employés pour "rétablir la vérité” : “Nous ne laisserons aucun mensonge se diffuser et montrerons que les personnes qui travaillent dans notre centre de livraison (Fulfillment Center) aiment ce qu'elles font."

Selon les documents internes obtenus par The Intercept, Amazon exigeait des "ambassadeurs" de ces centres, qu'ils "soient performants et qu'ils aient un dossier RH vierge”. “Qu'ils soient authentiques, aient un grand sens de l'humour, qu'ils acceptent de dire ce qu'ils pensent et réfutent nos critiques de manière polie et directe". Lors d'un test de Veritas, les employés d'Amazon se sont entraînés à réfuter plusieurs critiques. Parmi elles : l'idée que Jeff Bezos devrait être davantage taxé, l’interview d’un salarié déclarant avoir des pensées suicidaires en raison de ses conditions de travail, et même un reportage de Business Insider sur des employés urinant dans une bouteille car ils craignaient d'être punis pour avoir interrompu leur travail.

À lire aussi — Le premier syndicat Amazon américain pourrait se former en Alabama

"Les ambassadeurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'armée américaine signe un contrat de 22 Mds$ avec Microsoft pour des casques de réalité augmentée
Le plan de relance "oublie" largement les femmes, selon une étude
2 raisons pour lesquelles acheter une Tesla avec des bitcoins est une mauvaise idée
Le groupe français Lustucru pourrait racheter Panzani pour 600M€
Elon Musk a répondu aux critiques de Bernie Sanders sur sa fortune