La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 175,73
    +588,07 (+1,75 %)
     
  • Nasdaq

    13 181,78
    +150,10 (+1,15 %)
     
  • Nikkei 225

    27 448,01
    -699,50 (-2,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,2090
    +0,0015 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    27 718,67
    -512,37 (-1,81 %)
     
  • BTC-EUR

    40 597,40
    -4 703,12 (-10,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 321,12
    -66,78 (-4,81 %)
     
  • S&P 500

    4 131,34
    +68,30 (+1,68 %)
     

Les Américains s'offrent l'Europe des talents avec une licorne française

·1 min de lecture

Voici un article issu de la rubrique Double je de la semaine. L'Américain Silver Lake rachète la pépite française TalentSoft, spécialisée dans les données sur les hauts potentiels des entreprises européennes.

En 2015, l'entrée de Goldman Sachs au capital du français Talentsoft n'a pas fait de bruit. Pas plus que sa revente aujourd'hui à un autre américain, Silver Lake. La société de services a prospéré avec le traitement des données concernant les ressources humaines, une spécialité française. Bien plus que la gestion des fiches de paie, dont Cegid, filiale française de Silver Lake, est un spécialiste et qui sera rapproché de Talent-soft, ce dernier s'est trouvé un créneau "créateur de valeur": la gestion des talents. Les données sur les hauts potentiels des entreprises européennes sont la matière première de Talent-soft. Une activité "très encadrée", dixit son cofondateur Jean-Stéphane Arcis, qui nous explique que le deal sera finalisé à l'automne.

D'ici là, il brandit son étendard tricolore :"Nous sommes une entreprise française qui fusionne avec une autre entreprise française, et la R&D restera en France."Combien a payé l'actionnaire américain de Cegid pour cette pépite repérée par le Trophée des futures licornes de Challenges? Arcis livre une piste :"Goldman Sachs était entré sur une valorisation de 150 millions, depuis, le chiffre d'affaires est passé de 25 à 95 millions."

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi