La bourse ferme dans 1 h 17 min
  • CAC 40

    6 528,69
    +5,25 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 753,71
    +4,36 (+0,12 %)
     
  • Dow Jones

    33 604,99
    +295,48 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,0350
    +0,0048 (+0,47 %)
     
  • Gold future

    1 813,60
    -0,10 (-0,01 %)
     
  • BTC-EUR

    23 957,31
    +564,23 (+2,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    584,44
    +9,70 (+1,69 %)
     
  • Pétrole WTI

    93,07
    +1,14 (+1,24 %)
     
  • DAX

    13 707,71
    +6,78 (+0,05 %)
     
  • FTSE 100

    7 469,85
    -37,26 (-0,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 004,27
    +149,47 (+1,16 %)
     
  • S&P 500

    4 251,75
    +41,51 (+0,99 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    20 082,43
    +471,59 (+2,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,2243
    +0,0025 (+0,21 %)
     

Comment les Américains menacent la Russie en utilisant Swift comme arme fatale

·1 min de lecture
© EUROPE 1

La question ukrainienne tend à nouveau les relations entre la Russie et les États-Unis . La principale et seule menace à ce stade brandie par les États-Unis à l'adresse de la Russie en cas d'invasion de l'Ukraine, ce sont les sanctions économiques. C'est d'ailleurs la seule que Moscou redoute, peut-être plus encore que les armes. Ces sanctions économiques ont historiquement des effets qui sont tout à fait contestables. La Russie subit déjà des sanctions économiques depuis 2014. Mais il est vrai qu'elles sont complexes à manier parce qu'elles peuvent se retourner contre celui qui les prend. C'est d'ailleurs ce qui s'était passé : la Russie avait pris des contre-sanctions contre l'Union européenne dans le domaine alimentaire, sur le cochon notamment.

>> Retrouvez l’éclairage éco tous les jours à 7h14 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Ces sanctions peuvent humilier. Et puis, quand elles sont fortes, leur objectif est de retourner l'opinion publique contre son gouvernement. Mais on voit que les résultats sont inégaux. Ça a pu éventuellement marcher à Cuba, mais très souvent, ça ne fonctionne pas. On l'a vu en Russie et en Iran. Dans tous les cas, ça prend du temps et ça cause bien des malheurs dans le pays concerné.

Dans le cadre du dossier ukrainien, on évoque l'exclusion de la Russie du système Swift. C'est quoi ce système ?

Ce n'est pas très connu pourtant quand on fait des virements bancaires, on le voit : c'est le système de traitement des paiements ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles