La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    41 110,89
    -650,59 (-1,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Amélie de Montchalin salue un accord télétravail "historique" pour la fonction publique

·2 min de lecture

La ministre de la Transformation et de la Fonction Publique Amélie de Montchalin se félicite ce mercredi 1er septembre de la conclusion d'un accord télétravail dans la fonction publique.

La ministre de la Transformation et de la Fonction Publique se félicite de la conclusion d'un accord télétravail dans la fonction publique, , ce mercredi 1er septembre. Les fonctionnaires qui le souhaitent peuvent désormais télétravailler jusqu'à trois jours par semaine.

Sur les 2,5 millions d'agents, près de la moitié auraient des missions télétravaillables, estime la ministre, à l'exclusion, "évidemment", des policiers, du personnel médical ou encore des enseignants. Un moyen de donner l'impulsion du télétravail hors pandémie, et de donner l'exemple au privé: "Je récuse l'idée d'une fonction publique forcément figée, suiviste, en retard. 5,6 millions de Français sont régis par les règles de la fonction publique. En tant que premier employeur de France, nous devons être force de proposition pour la société", considère Amélie de Montchalin qui salue ainsi un accord historique négocié en quatre mois.

Concrètement, cet accord signé par l'ensemble des syndicats et des employeurs publics (collectivités, hôpitaux, et l'Etat), permet aux fonctionnaires volontaires qui le peuvent de demander jusqu'à trois jours de télétravail par semaine à leurs managers. Attention toutefois, "ce n'est pas un prétexte pour faire du 'flex office', promet la ministre. Chacun pourra garder un bureau individuel. Il n'y a pas d'agenda caché pour chercher à faire des économies sur l'immobilier." L'accord prévoit également le développement de "tiers lieux" publics équipés pour les agents qui ne le seraient pas, ou pour ceux qui ne bénéficient pas de bonnes conditions de travail à la maison. En outre, une compensation financière de 220 euros par an maximum est prévue pour les télétravailleurs, ce qui correspond environ à deux jours de télétravail par semaine, indemnisés à hauteur de 2,50 euros par jour. Amélie de Montchalin promet en outre la création d'un "droit réel à la déconnexion", sans donner davantage de détails.

"Ce qui était impossible avant la crise est devenu possible"

Autant d'avan[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles