Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 500,99
    +350,66 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    17 661,17
    -28,19 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 804,65
    +208,18 (+0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0728
    +0,0031 (+0,29 %)
     
  • HANG SENG

    18 027,71
    -0,81 (-0,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 040,59
    -2 740,82 (-4,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 262,62
    -47,10 (-3,59 %)
     
  • S&P 500

    5 482,29
    +17,67 (+0,32 %)
     

Alysson Paradis, soirée cinéma en amoureux avec Guillaume Gouix

JP Pariente

À l’occasion de la diffusion en avant-première du film « Toni, en famille », mardi 29 août, Alysson Paradis était de sortie au bras de son compagnon Guillaume Gouix. Tous deux ont retrouvé l’équipe du film, à l’instar de Camille Cottin.

Alysson Paradis et son compagnon, à l'affiche du long métrage, se sont rendus au cinéma Pathé Convention. Veste en cuir pour lui et blazer crème pour la sœur de Vanessa Paradis, ils ont pris la pose souriant. Le couple, aperçu de temps à autre au détour d’événements publics, pour des avant-premières et autres événements sportifs à l’instar de Roland-Garros, en a profité pour retrouver d’autres personnalités.

À lire aussi Alysson Paradis et Guillaume Gouix : «On adore travailler ensemble, ça permet de se redécouvrir»

À commencer par Camille Cottin. L’actrice occupe la tête d’affiche de cette nouvelle comédie. Un casting complété par nombre de jeunes acteurs, dont Léa Lopez ou encore Thomas Gioria. Le réalisateur, Nathan Ambrosioni, tout juste âgé de 24 ans, a pris la pose à leurs côtés. « Toni, en famille » est son deuxième long métrage, après le drame « Les Drapeaux de papier », sorti en 2018.

Présenté à Angoulême

La semaine dernière, le long métrage était projeté à l’occasion de la 16e édition du Festival du film francophone d’Angoulême. Camille Cottin était entourée des acteurs pour la traditionnelle séance photo estivale. La sortie du film est prévue pour le 6 septembre prochain.

À lire aussi Camille Cottin se confie su...


Lire la suite sur ParisMatch