La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 061,14
    -199,67 (-0,68 %)
     
  • Nasdaq

    10 786,10
    -16,82 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 571,87
    +140,32 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    0,9584
    -0,0028 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    17 860,31
    +5,17 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    19 804,39
    -239,90 (-1,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    436,65
    -22,49 (-4,90 %)
     
  • S&P 500

    3 636,95
    -18,09 (-0,49 %)
     

Altice restructure SFR, bousculé par ses concurrents

Le propriétaire d'SFR, Patrick Drahi, restructure la hiérarchie de l'opérateur, au positionnement trop flou.

Surprise totale: ce mardi 23 août, un mail interne annonçait le départ du PDG France et de sa filiale SFR, , présent depuis treize ans au côté du propriétaire du groupe, . Officiellement, ce départ était prévu. En réalité, il est le résultat d'une reprise en main sévère d'Armando Pereira, l'associé de Patrick Drahi, spécialiste des restructurations. En cause: une insuffisance de résultats, notamment dans l'activité grand public dont le patron, Fabien Costa, est également remercié.

Arthur Dreyfuss, fidèle lieutenant de Patrick Drahi, devient PDG d'Altice France et conserve ses fonctions de PDG d'Altice Media, tandis que Mathieu Cocq prend les commandes de SFR. Ce dernier pilotait jusqu'à présent les activités outre-mer d'Altice, mais il est surtout un disciple d'Armando Pereira dont il connaît parfaitement le style et la méthode. Il sera sous les ordres directs de l'homme d'affaires portugais, qui avait mené la précédente réorganisation de SFR, en 2015, juste après son acquisition, avec sa petite équipe composée d'une demi-douzaine de personnes. Mais SFR souffre toujours d'un problème d'image de marque: "Ils ont très bien réussi à optimiser leur structure de coûts, mais ils sont aussi très forts pour augmenter régulièrement le prix de leurs abonnements", observe un bon connaisseur du groupe.

Arthur Dreyfuss. A 36 ans, il prend la tête d\'Altice en France.
Arthur Dreyfuss. A 36 ans, il prend la tête d\'Altice en France.

Arthur Dreyfuss. A 36 ans, il prend la tête d'Altice en France. (S. Lambert/Haytham-Réa)

Coup de force d'urgence

Certes, au premier semestre, le chiffre d'affaires progresse et le groupe compte 1,3 million d'abonnés supplémentaires. Mais ce bond s'explique par l'intégration des 561.000 abonnés de Coriolis et de ceux des deux opérateurs virtuels, Prixtel et Afone, rachetés l'an dernier. Et le revenu moyen par abonnés demeure un problème pour le numéro deux français. "SFR est coincé entre, d'une part, Bouygues Telecom et Free, plus innovants en termes d'offres, et d'autre part le positionnement premium d'Orange, l'opérateur historique" , commente Stéphane Piot, partner à Analysys [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi