Publicité
La bourse ferme dans 6 h 30 min
  • CAC 40

    8 011,41
    -46,39 (-0,58 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 010,99
    -19,36 (-0,38 %)
     
  • Dow Jones

    38 852,86
    -216,74 (-0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,0841
    -0,0019 (-0,17 %)
     
  • Gold future

    2 347,20
    -9,30 (-0,39 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 549,62
    -264,42 (-0,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 458,63
    -26,06 (-1,76 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,49
    +0,66 (+0,83 %)
     
  • DAX

    18 605,60
    -72,27 (-0,39 %)
     
  • FTSE 100

    8 241,25
    -12,93 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    17 019,88
    +99,08 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    5 306,04
    +1,32 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    38 556,87
    -298,50 (-0,77 %)
     
  • HANG SENG

    18 477,01
    -344,15 (-1,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,2758
    -0,0014 (-0,11 %)
     

Alstom a-t-il déjà fini son rebond ? Le conseil Bourse

Pixabay

Alstom vacille en Bourse ce matin, alors que le géant du ferroviaire vient de décevoir ses actionnaires. En effet, si les comptes trimestriels sont globalement ressortis conformes aux attentes du marché, le groupe franco-canadien “a repoussé d’un an, à l’exercice fiscal 2025/2026, ses objectifs de marge d’exploitation et de cash-flow libre (flux de trésorerie d’exploitation disponible après investissements, NDLR)”, dénonce eToro. Une déception liée à l’inflation des coûts et la dégradation de l’environnement économique. De son côté, Stifel juge toutefois les nouvelles prévisions d’Alstom “beaucoup plus réalistes”.

Emboîtant le pas aux actionnaires, l’agence de notation Moody’s sanctionne elle aussi Alstom, jugeant sa note Baa2 “incompatible” avec "le rythme incertain du rétablissement des indicateurs de crédit”. Elle a ainsi abaissé la note à Baa3, soit le dernier cran avant que l’action ne tombe dans la catégorie des “valeurs spéculatives, au niveau de risque de crédit important”. Alstom est actuellement lesté par une dette assez significative.

Plus rassurant, la dynamique de marché positive pour Alstom, axée sur la décarbonation du transport, lui a permis de faire progresser son chiffre d'affaires et ses prises de commandes à un bon rythme (de l'ordre de 7 à 8%). La marge d’exploitation est ressortie en ligne avec les prévisions du consensus des analystes, à 5,2%, relève eToro, tandis que le groupe a dégagé des profits de 292 millions d’euros, après avoir accusé une lourde perte (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Reconnaissance faciale : Clearview refuse de payer son amende, la Cnil augmente la facture
Après Los Angeles et Paris, M. Pokora va ouvrir son troisième bar à pâtes dans le Nord
Alstom lesté par l'inflation et Bombardier Transport, repousse ses objectifs
CAC 40 : la Bourse attend au tournant les chiffres de l'inflation aux Etats-Unis
Crédit Agricole mise sur le crédit-bail auto et le paiement, fait bien mieux que prévu au premier trimestre