Alstom : au Brésil, le groupe va fournir 440 éoliennes à Renova

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
ALO.PA22,100,31
BELI.PA29,780,03

Alstom (Paris: FR0010220475 - actualité) poursuit sa moisson de contrats dans l'éolien au Brésil, après avoir déjà annoncé une série d'accords en septembre dernier. La division Alstom Renewable Power et l'énergéticien brésilien spécialisé dans les énergies renouvelables Renova Energia ont signé aujourd'hui un protocole d'accord portant sur la fourniture, l'exploitation et la maintenance d'environ 440 éoliennes terrestres au Brésil. Le (Paris: FR0000072399 - actualité) contrat représente plus d'un milliard d'euros.

1.200 MW de puissance installée à terme

Les turbines afficheront des puissances de 2,7 à 3 MW, si bien que la puissance installée totale qui émergera de ce contrat dépassera 1.200 MW. Les livraisons débuteront en 2015 et s'étaleront sur une période de trois à quatre ans environ. "Renova Energia a procédé à une sélection minutieuse du fabricant avec lequel l'entreprise souhaitait travailler sur la base d'études d'évaluation des coûts et d'analyses comparatives", indique le groupe français, qui n'hésite pas à citer le président de Renova, Mathias Becker, quand il affirme "Alstom a présenté le meilleur rapport prix/performance technique, nous permettant d'être plus compétitifs".



En matière d'éoliennes terrestres, Alstom possède deux plateformes principales, ECO 100, avec un diamètre de pales de 100, 110 ou 122 mètres et la gamme ECO 80, destinée aux terrains complexes.

Les capacités de l'usine de Bahia seront doublées

Les deux entreprises ont prévu de passer deux ans à sélectionner dans le portefeuille d'Alstom la technologie la mieux adaptée à chaque parc éolien. Vu la taille du projet, un comité de gouvernance réunissant des dirigeants des deux entreprises sera créer, pour suivre et mettre en oeuvre le contrat.

Alstom construira les turbines dans son usine de Camaçari, dans l'Etat de Bahia, qui peut produire annuellement 300 MW. L'industriel, avec la signature de cet accord majeur, a prévu de doubler la capacité de production pour atteindre 600 MW, avec la mise en place d'une deuxième équipe au second semestre 2013. Le groupe va également contribuer à créer un pôle dédié à l'éolien à Bahia, en fédérant d'autres entreprises pour la production des principaux composants d'éoliennes.