La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 409,64
    +146,16 (+0,50 %)
     
  • Nasdaq

    11 832,41
    -22,56 (-0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    25 527,37
    -106,93 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1862
    -0,0014 (-0,1186 %)
     
  • HANG SENG

    26 451,54
    +94,54 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    15 514,86
    -38,21 (-0,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    362,95
    +1,52 (+0,42 %)
     
  • S&P 500

    3 559,24
    +1,70 (+0,05 %)
     

Alpes-Maritimes: le village de Tende toujours coupé du monde, un mois après les intempéries

Johan Rouquet et Maëva Lamy avec Clarisse Martin
·2 min de lecture
Les dégâts à Tende  - CHRISTOPHE SIMON / AFP
Les dégâts à Tende - CHRISTOPHE SIMON / AFP

Un mois après les pluies torrentielles et crues brutales qui ont frappé les Alpes-Maritimes et la vallée de la Roya, le village de Tende est toujours coupé du monde. Dans la commune, les habitants, faute de rétablissement de l'eau courante, sont obligés de se rationner en eau potable.

L'accès au village par la route est impossible et le train s'arrête à huit kilomètres de là. Un habitant de la vallée, Philippe Roche, le prend chargé de sacs afin d'apporter de la nourriture à un couple d'amis septuagénaires, des retraités isolés dans la vallée. Au micro de BFMTV, l'homme juge qu'ils sont "abandonnés".

Rationnement de l'eau

Une voie d'urgence pour le train est en cours de construction, mais en attendant, il est nécessaire de finir le trajet par d'autres moyens. Une fois dans le village, la situation reste extrêmement compliquée: si l'électricité a pu être rétablie, ce n'est pas le cas de l'eau courante. Elle n'est accessible que pour certains habitants, entre 19 heures et 22 heures.

"Regardez la couleur de l'eau", montre Jean-Noël, un habitant du village rencontré par BFMTV. Sur la photo qu'il désigne, un seau rempli d'un liquide marron. "C'est avec ça qu'on fait la vie de tous les jours", poursuit-il.

Faute d'eau courante, beaucoup de riverains doivent composer avec les bouteilles délivrées par les autorités. Une situation particulièrement difficile pour les personnes sous traitement médical. "J'ai un problème rénal donc j'ai besoin de boire beaucoup", témoigne par exemple Monique, une habitante. Il faudra attendre six à huit semaines avant que l'eau courante ne soit rétablie.

État de catastrophe naturelle

Après les intempéries, l'état de catastrophe naturelle avait été déclaré pour 55 communes. Emmanuel Macron s'était rendu dans les Alpes-Maritimes le 2 octobre dernier, et notamment à Tende.

"Une tempête d'une ampleur sans précédent a ravagé plusieurs de vos villages et fauché des vies. Je m'incline devant la douleur des familles et des proches des victimes", avait écrit le chef de l'État dans un message publié sur Facebook mercredi matin, promettant que "la Nation sera(it) présente dans la durée".

Article original publié sur BFMTV.com