La bourse ferme dans 4 h 4 min
  • CAC 40

    6 740,22
    +64,32 (+0,96 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 124,73
    +8,11 (+0,20 %)
     
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,1898
    +0,0021 (+0,18 %)
     
  • Gold future

    1 812,10
    -10,10 (-0,55 %)
     
  • BTC-EUR

    32 498,77
    -1 012,09 (-3,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    939,77
    -21,13 (-2,20 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,24 (+0,34 %)
     
  • DAX

    15 601,41
    +32,68 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 102,90
    +21,18 (+0,30 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • HANG SENG

    26 194,82
    -40,98 (-0,16 %)
     
  • GBP/USD

    1,3937
    +0,0054 (+0,39 %)
     

Les allocations chômage revalorisées de 0,6% au 1er juillet

·1 min de lecture

Les demandeurs d'emploi auront droit à un (petit) coup de pouce cette année. Comme tous les ans, le conseil d'administration de l'Unédic, l'organisme qui gère l'assurance chômage, vient de prendre sa décision concernant la revalorisation des allocations chômage. Lors de la réunion de ce mardi 29 juin, une revalorisation de 0,6% a été adoptée pour les allocations chômage versées à partir du 1er juillet 2021. Pour rappel, en 2020, elles avaient été revalorisées de 0,4%, après une augmentation de 0,7% en 2018 et 2019.

Avec cette revalorisation, le montant minimal de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) va passer de 29,38 à 29,56 euros par jour. Cette revalorisation s’applique à la partie fixe de l’ARE, qui passe de 12,05 à 12,12 euros par jour, à laquelle s’ajoute la partie proportionnelle de l’allocation qui équivaut à 40,4% de l’ancien salaire. Cette revalorisation va concerner 94% des demandeurs d’emploi indemnisés par l’assurance chômage au 1er juillet 2021, soit environ 2,4 millions de personnes. Pour l’Unédic, le coût de cette revalorisation sera de 210 millions d’euros (pour le deuxième semestre 2021 et l'année 2022).

La CFDT, qui avait proposé avec les autres organisations syndicales une revalorisation d'au moins 1% pour cette année, juge cette mesure "insuffisante". "L’évolution des prix depuis un an (+1,4%) a particulièrement impacté ceux qui ont perdu leur emploi : les demandeurs d’emploi indemnisés ont aussi le droit de voir leur pouvoir d’achat soutenu", insiste (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Salaires : voici combien gagnent les commerciaux, région par région
Salariés, fonctionnaires, professions libérales… ce qui change pour vous au 1er juillet
Télétravail, cantine... ce qui change en entreprise au 1er juillet
Le taux de chômage se stabilise à 8,1% au premier trimestre
Comment déposer un nom de domaine ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles