Publicité
Marchés français ouverture 1 h 27 min
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • Nikkei 225

    38 829,90
    -46,81 (-0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0806
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    18 003,20
    +65,36 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 509,90
    +152,01 (+0,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 434,30
    +39,26 (+2,81 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     

Mon employeur me verse une allocation télétravail, vais-je payer des impôts dessus ?

Dilok Klaisataporn / iStock

La Direction générale des Finances publiques a confirmé que les mesures exceptionnelles pour le traitement fiscal des frais professionnels liés au télétravail en 2023 sont reconduites. Les allocations versées par l'employeur pour couvrir les dépenses de télétravail à domicile, qu'il s'agisse d'indemnités, de remboursements forfaitaires ou de remboursements de frais réels (tels que l'abonnement internet ou les frais d'électricité), seront exemptées d'impôt sur le revenu.

Les allocations versées par l'employeur pour couvrir les frais liés au télétravail effectué en 2022 seront exonérées d'impôts, à hauteur de 2,60 € par jour de télétravail, soit un maximum de 57,20 € pour un mois comprenant 22 jours de télétravail. Par ailleurs, l'allocation forfaitaire spéciale sera considérée comme exonérée d'impôt à hauteur de 580 € par an.

Lors de la déclaration de revenus, les contribuables doivent s'assurer que les montants des allocations reçues n'apparaissent pas dans le revenu imposable prérempli de leur déclaration.

Les dépenses que vous pouvez déduire en lien avec le télétravail incluent : les frais de communication (comme l'abonnement à Internet), les frais de fournitures de bureau (comme les cartouches d'encre et le papier), les frais de téléphone portable (comme l'abonnement, les appels et l'acquisition du téléphone), les frais de déplacement entre votre domicile et le lieu de travail (à condition de justifier la nécessité de ces déplacements), les achats de mobilier et de matériel (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite