La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 690,27
    -238,60 (-1,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Allocation de rentrée scolaire: sa revalorisation ne compense pas l'inflation

Très attendue par les parents d'élèves, la revalorisation de l'allocation de rentrée ne suffira pas à compenser la hausse des fournitures scolaires. Pour les étudiants aussi, la rentrée se renchérit brutalement.

Que l'on soit étudiant fier de son indépendance, ou bien parent d'élève dans le primaire ou le secondaire, l'inflation a les mêmes effets sur le pouvoir d'achat. A tous les âges, le budget se resserre et chacun regarde à la dépense. Tel est le triste constat que partagent la FCPE (Fédération des conseils de parents d'élèves), l'UNEF (l'Union nationale des étudiants de France) et la FAGE, (Fédération des Associations Générales Etudiantes).

Sur l'antenne de France Info, ce matin, Éric Labastie, secrétaire général de la FCPE admet ainsi que si la hausse de 4% de l'allocation de rentrée scolaire "est un début", elle est "loin d'être suffisante". A l'en croire, "il aurait fallu indexer l'allocation sur l'inflation en sachant que les coûts de certains produits pour la rentrée subissent une inflation encore plus grande", de l'ordre de 6,1% sur le seul mois de juillet.

L'inflation dépasse la hausse de l'allocation de rentrée

Ce chiffre se retrouve cité par que pour la moyenne des Français : pas moins de 428 euros supplémentaire sur un an (soit 35 euros par mois), avec 6,47 % de hausse en 2022, contre 6,1 % pour le reste de la population.

Lire aussi

De fait, la revalorisation des bourses s'avère insuffisante pour compenser tout à fait les effets de la conjugaison entre l'augmentation des loyers et celle du prix du repas en restaurant universitaire. D'ailleurs, la Fédération des Associations Générales Etudiantes (FAGE) considère que sans bourse universitaire, "faire face au coût réel d’une année étudiante est inimaginable sans recourir au soutien de la famille, ou à défaut, au salariat".

Le coût de la rentrée a augmenté de 55% en 20 ans

La vingtième édition de l'indicateur du coût de la rentrée et du coût de la vie étudiante présenté ce jour par la FAGE rapporte une augmentation de 7,38% par rapport à l'année 2021 du coût moyen de la rentrée pour un étudiant non boursier. Soit un budget de 2.527 euros.

La Fédération des Associations Générales Etudiantes (FAGE) livre son indicateur 2022 du coût de la rentrée et de la vie étudiante. Crédit : Image © FAGE
La Fédération des Associations Générales Etudiantes (FAGE) livre son indicateur 2022 du coût de la rentrée et de la vie étudiante. Crédit : Image © FAGE

Cette somme se divise en "frais de la vie courante, mensuels et récurren[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi