La bourse ferme dans 6 h 2 min
  • CAC 40

    5 956,98
    +162,83 (+2,81 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 434,08
    +91,91 (+2,75 %)
     
  • Dow Jones

    29 490,89
    +765,38 (+2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9867
    +0,0040 (+0,40 %)
     
  • Gold future

    1 715,00
    +13,00 (+0,76 %)
     
  • BTC-EUR

    20 144,17
    +559,47 (+2,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    451,75
    +16,40 (+3,77 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,95
    +0,32 (+0,38 %)
     
  • DAX

    12 512,09
    +302,61 (+2,48 %)
     
  • FTSE 100

    7 014,11
    +105,35 (+1,52 %)
     
  • Nasdaq

    10 815,43
    +239,82 (+2,27 %)
     
  • S&P 500

    3 678,43
    +92,81 (+2,59 %)
     
  • Nikkei 225

    26 992,21
    +776,42 (+2,96 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,1340
    +0,0021 (+0,18 %)
     

Allocation de rentrée scolaire: "Les politiques débattent du contrôle de l’argent des pauvres"

MYCHELE DANIAU / AFP

INTERVIEW - Chaque rentrée, l'utilisation de l'allocation de rentrée scolaire par les foyers les plus pauvres fait la polémique. En 2022, une proposition de loi portée par Les Républicains demande à davantage contrôler cette utilisation. Le reste du champ politique s'indigne. Pourquoi cette aide sociale électrise-t-elle autant le débat? Décryptage avec l'historienne Axelle Brodiez-Dolino.

C'est un "marronnier de la rentrée", selon l'ancienne ministre de la Famille, la socialiste . L'allocation de rentrée scolaire, versée aux ménages les plus modestes, déchire le monde politique chaque année à l'approche du mois de septembre. En 2022, ce sont trois députés des qui s'attirent , jusqu'au ministre de l'Education nationale , en invitant - via une proposition de loi - à remplacer cette allocation d'environ 400 euros par enfant par un bon d'achat, utilisable uniquement dans certaines enseignes agréées. L'ancien ministre de l'Education nationale, , , avait aussi jugé que l'allocation "ne devait pas servir à acheter des écrans plats", provoquant un tollé. Pour l'historienne Axelle Brodiez-Dolino, spécialiste des politiques publiques touchant à la pauvreté et codirectrice du Centre Norbert Elias (CNRS), la polémique s'inscrit dans une histoire du contrôle des dépenses des personnes pauvres.

Challenges - De quand datent les polémiques à répétition sur l'utilisation de l'allocation de rentrée scolaire, et comment comprendre leur fréquence?

Axelle Brodiez-Dolino - Cette allocation date de 1974, mais avant 2008, personne ne la contestait. Cette année-là, un député de droite, Edouard Courtial, a dit que l'allocation servait à acheter des écrans plats à la rentrée, au lieu d'acheter des fournitures. L'idée avait été abondamment reprise, sans aucune vérification. Depuis 2019, la fréquence de la polémique s'est intensifiée. Tous les ans, on en entend parler.

La raison la plus évidente, c’est qu’au mois d’août, les partis se mettent en ordre de bataille, et veulent des débats clivants politiquement. Les incendies et la sécheresse sont moins clivants, par exemple. Ici, on est [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi