Publicité
La bourse ferme dans 3 h 9 min
  • CAC 40

    7 606,60
    +35,03 (+0,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 901,62
    +21,20 (+0,43 %)
     
  • Dow Jones

    38 778,10
    +188,94 (+0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,0715
    -0,0021 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    2 328,00
    -1,00 (-0,04 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 869,03
    -483,93 (-0,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 355,56
    -33,84 (-2,43 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    +0,01 (+0,01 %)
     
  • DAX

    18 103,55
    +35,34 (+0,20 %)
     
  • FTSE 100

    8 175,97
    +33,82 (+0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 857,02
    +168,14 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    5 473,23
    +41,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    38 482,11
    +379,67 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    17 915,55
    -20,57 (-0,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,2671
    -0,0034 (-0,26 %)
     

Allocation de rentrée scolaire : 19 millions d’euros n’ont pas été versés à des enfants placés

© artisteer / iStock

Les enfants placés en famille d’accueil ou en foyer ont aussi droit à l’allocation de rentrée scolaire. Mais faute d’information, plus de la moitié d’entre eux ne réclament pas cette aide, dont l’argent dort sur les comptes de la Caisse des dépôts et consignations révèle franceinfo.

19 millions d’euros : c’est le montant des allocations de rentrée scolaire (ARS) non-versées à des enfants placés depuis 2016. Pour ces enfants, l’ARS est versée directement sur un compte bloqué, dont ils sont censés toucher le montant à leur majorité. Cette aide s’élèverait à 885 euros par personne en moyenne, une somme conséquente pour des jeunes souvent précaires.

L’ARS permet parfois de « subvenir au moins pendant un mois à ses besoins ou de payer la caution du premier appartement ou bien contribuer au financement du permis de conduire » explique Lyes Louffok à franceinfo. Ancien enfant placé, il a écrit plusieurs livres du le sujet et souligne le caractère « parfois vital » de cette aide.

Mais d’après les informations de franceinfo, « sur les 50 000 enfants placés en famille d'accueil ou en foyer devenus majeurs depuis 2016, seuls 42% ont touché leur allocation de rentrée scolaire ». La raison ? Un défaut d’information. Les jeunes bénéficiaires ignorent souvent qu’ils ont droit à ces aides et ne réclament donc jamais l’argent qui leur est dû.

PUBLICITÉ

LIRE AUSSI >> Enfants placés, le sombre bilan de l'aide sociale à l'enfance

Ces problèmes de versements se sont accentués depuis 2016 et le changement de la réglementation encadrant l’ARS pour les enfants placés. Avant cette date, l’ARS était directement versée aux parents des enfants placés, un mode de fonctionnement critiqué par un certain nombre d’élus qui...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi